Fin de la visite de Félix Tshisekedi en Tanzanie

PAR Deskeco - 14 juin 2019, Dans Actualités

"Le chef de l'état congolais vient de terminer sa visite d'État de deux jours effectuée en Tanzanie. Son jet privé " Embraiger" de fabrication française a quitté la capitale tanzanienne à 14h04 pour Bujumbura. Il a été accompagné jusqu'à l'aéroport par son homologue Tanzanien, John Pombe MANGUFULI”, annonce un communiqué de la présidence de la République.

Avant de rencontrer le président Tanzanien ce vendredi 14 juin, Félix Tshisekedi a été convié, accompagné du ministre des affaires étrangères tanzanien, Mr Kabudi, à se rendre au site de la construction d'un chemin de fer moderne.

Ce chemin de fer dont les travaux sont financés sur fonds propres par la Tanzanie va relier plusieurs pays, en l'occurrence le Rwanda, le Burundi, la Zambie, la RDC, avec point de départ à Dar-es-Salam.

"Ce grand projet va permettre une intégration régionale facilitant les échanges entre les populations mais, et surtout la circulation des  biens et des personnes, non sans compter le trafic commercial. Il va aussi permettre de relier les villes comme Kigoma, Moba, Kalemie, Lubumbashi pour ne parler que du cas du Congo", indique le communiqué de la présidence de la République.

Ce chemin de fer est capable de supporter 35  tonnes. Sa longueur sera de 1600 km. Le train électrique va rouler à une vitesse de 160km/h  pour les passagers et 120km/h pour les marchandise. Il est une ouverture à l'océan indien par le port de Dar-es-Salam.

"Au port de Dar-es-Salam, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était ravi de découvrir le gigantisme de cette installation portuaire. Il a été flatté par les réalisations Dr John Pombe MANGUFULI. Il n'a pas hésité d'affirmer que la Rdc va imiter l'exemple tanzanien dans la construction des infrastructures qui offrent des opportunités considérables pour la sous région.

Accompagné du ministre tanzanien des affaires étrangères, il a admiré le terminal des conteneurs en transit pour Lubumbashi", précise le communiqué.

Avant de quitter la Tanzanie, le président congolais a eu un entretien avec son homologue au State House, résidence du président tanzanien, a servi de cadre pour la rencontre la plus importante entre les deux homologues.

Après plus ou moins une heure d'entretien, les deux présidents ont rejoint la salle où les attendaient les officiels de deux pays et la presse. Prenant premier la parole, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n'a pas tari d'éloges en faveur de John Pombe MANGUFULI qu'il a qualifié de son  "ami". Il a insisté sur la paix dans la sous région garantie pour accroître la croissance en facilitant les échanges entre les population.

Pour Félix Tshisekedi, la construction des infrastructures permet de briser les barrières des frontières douanières.

Le chef de l'état congolais a accepté l'invitation de son "ami " pour venir assister au sommet de la SADC en Août prochain. Avant de conclure son propos, il est revenu sur sa demande de l'admission de la RDC dans la communauté des États de l'Afrique de l'Est. Ce que son "ami" a accepté en promettant son soutien.

De son côté, le tanzanien a réitéré ses félicitations au président congolais qu'il considère comme une "chance" pour la RDC. Cependant, il a regretté l'inactivité de la commission mixte congolo-tanzanienne , et pourtant créée  depuis 2002.

"Nous avons un peuple commun  au Lac Tanganyka de même culture. Il se considère comme appartenant à un même pays", a dit John Mangufuli parlant des populations congolaise et tanzanienne vivant le long du lac Tanganyka.

"Notre effort dans les prochains jours est de  faciliter le commerce entre nos deux pays", a ajouté le président tanzanien.

Amédée MK

Articles similaires