Dossier Fibre optique : Réaction du DG honoraire Jean Pierre Muongo de la SCPT

PAR Deskeco - 09 mar 2019, Dans Actualités

DESKECO.COM a remis sur la place publique le dossier de la fibre optique. Dans ce projet, la RDC a investi des millions de dollars américains pour se doter de la fibre optique afin de booster son économie et répondre aux exigences des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Cependant, ce projet n'a jamais atteint les résultats escomptés. A la lumière de l'article de DESKECO.COM intitulé "RDC:Les 4 vérités sur le scandale du dossier  fibre optique", le directeur général honoraire de la SCPT, Jean Pierre Muongo, apporte son éclairage sur ce dossier.
Dans sa réaction, Jean Pierre Muongo donne sa version des faits sur  les circonstances de sa révocation à la tête de la SCPT et de l'attribution du marché de la fibre optique à la société SMART IDEAS TRADING.

Ci-après l'intégralité de la réaction du DG honoraire de la SCPT, Jean Pierre Muongo.

J’ai pris connaissance de votre article du 5 mars 2019 sous la plume de VM intitulé « Les 4 vérités sur le scandale du dossier Fibre Optique » et voudrais   apporter un éclaircissement   à vos lecteurs.     Sans   vouloir   revenir sur l’historique  qui nécessiterait d’amples  précisions, j’interviendrai sur  deux points, à savoir : la révocation de l’ADG de la SCPT et l’attribution du marché de construction du point d’atterrage à Muanda.

Révocation de l’ADG :

J’ai été nommé Administrateur Directeur Général de l’OCPT en 2008 et ai directement pris  en main le dossier de la fibre optique. En 2011, après d’âpres négociations, j’ai obtenu  une ligne de crédit de douze millions des dollars auprès de la banque BIAC, garantie par la Banque Centrale du Congo et le Ministre des Finances afin de financer la construction  des infrastructures d’accueil et de liaison du câble sous-marin WACS au réseau terrestre à fibre optique à Muanda.

A la suite d’un retrait non conforme de trois millions des dollars du compte de la société à la BIAC par certaines personnes, j’ai été révoqué et retenu dans une villa sous contrôle du CNS du 31 août au 11 octobre 2011.  Après enquêtes, j’ai été lavé de toutes charges à mon encontre aussi bien par les Officiers de Police judiciaire de la CENAREF que ceux du CNS et remis en liberté le 11 octobre 2011. Je souligne qu’à ma libération, le patron du CNS  m’a informé que les fonds retirés de manière cavalière du compte de la SCPT avaient été restitués. Le classement de mon dossier pour inopportunité des poursuites m’a été signifié par la lettre PR/CSE/CAB-CS/0008/2012 du 16 février 2012.

Attribution de marché à la société SMART IDEAS TRADING:

Je  peux  vous confirmer,  comme Administrateur  Directeur Général de l’OCPT  à cette époque, que le choix de  l’entrepreneur pour la construction de  la station d’atterrage a bel et bien respecté le processus de passation des marchés publics et rejette les propos faisant croire que la société Smart Ideas Trading a été créée de toutes pièces.

La commission des adjudications du Gouvernement a, en effet, reçu les offres des deux sociétés  recommandées par les experts d’ALCATEL LUCENT, à savoir SMART IDEAS Trading et CREATIVE  et a adjugé le marché à SMART Ideas Trading par sa décision n°001/CA/2011 du Conseil des  Adjudications du Gouvernement du 19 janvier 2011 transmise à la SCPT par la lettre n°001/S.P.C.A/SG/BUDGET/2011 pour exécution. La   société CREATIVE, qui avait perdu le marché a commencé une campagne de dénigrement de SMART Ideas Trading et a influencé le cabinet du Ministre des PTT pour, non  pas la révision, mais l’annulation du marché et son attribution au perdant. On pourrait revenir sur la suite de ce dossier de la Fibre Optique à une autre

Jean Pierre Muongo,ADG honoraire de la SCPT (Ex OCPT)

 
 

Articles similaires