Commerce extérieur : Jean-Lucien Bussa s'engage dans la lutte contre les Importations frauduleuses 

PAR Deskeco - 25 sep 2019, Dans Actualités

Le ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa Tonbga, est déterminé à continuer de protéger l’industrie locale en République démocratique du Congo et à lutter radicalement contre les importations frauduleuses. C’est le message qu’il a donné ce mercredi 25 septembre 2019 aux hôtes qu’il a reçus en audience dans son cabinet de travail à côté du Palais du peuple dans la commune de Lingwala.

Il s’agit du vice-président du groupe SEABOARD Corporation, M. Ralph L. Moss, du directeur général de la MIDEMA, M. Bruno Oudart, et du directeur général de l’Office congolais de contrôle (OCC), M. Célestin Risasi. Prenant la parole, M. Ralph Moss a déploré les importations illégales de la farine de froment aux frontières de la Rdc, en provenance de l’Angola voisin.

Il a fustigé que cette farine provenant de l’Angola continue d’entrer en Rdc à travers des dérogations. C’est un trafic qui impacte sérieusement et négativement l’économie congolaise du fait de la fraude massive à l’entrée de la farine. Le vice-président du groupe SEABOARD Corporation a également fait part au ministre Jean-Lucien Bussa de l’importation frauduleuse du carburant aux frontières de la Rdc.

Pour lui, l’Etat congolais est un partenaire sûr pour son groupe SEABOARD Corporation dont fait partie depuis 20 ans la société MIDEMA qui produit pendant 45 ans de son existence en République démocratique du Congo, de la farine de froment. La MIDEMA espère ainsi continuer toujours à travailler en collaboration avec le gouvernement de la Rdc et à produire de la farine dans des bonnes conditions. Cependant, la société se dit confrontée à une difficulté majeure, celle de la fraude décriée.

Par cette visite de travail auprès du ministre du Commerce extérieur, le groupe a voulu aussi consolider ses bonnes relations avec le pays de Félix Tshisekedi. A cette occasion, il a été même annoncé la visite prochaine à Kinshasa, du n°1 du groupe SEABOARD Corporation.

Pour sa part, le ministre Jean-Lucien Bussa a rassuré ses hôtes qu’il est là justement pour soutenir et protéger l’industrie locale. Car la Rdc a actuellement besoin des industries, des investisseurs, et de rétablir des relations commerciales mutuellement avantageuses.

En clair, il a reconnu que la MIDEMA a toujours contribué au Trésor public de la Rdc. Cette entreprise a donné de l’emploi à beaucoup de Congolais. Et sa présence en Rdc parvient à soutenir l’économie congolaise. Le temps de continuer d’investir en République démocratique du Congo est arrivé, car la volonté politique et les conditions des affaires s’avèrent désormais propices à tous les degrés.

Parlant de la fraude à l’importation, le ministre Bussa s’est engagé à lutter efficacement contre cette situation et a indiqué qu’il a déjà pris la mesure de suspendre toutes les dérogations illégales signées par le ministre intérimaire. Il a annoncé qu’une mission interministérielle sera très bientôt diligentée dans la province du Kongo-central en vue d’évaluer cette situation tant décriée des fraudes d’importation, lesquelles sont encouragées par lesdites dérogations illégales.

En outre, le ministre Jean-Lucien a demandé à ses hôtes d’améliorer les prix, la qualité et la quantité de leurs produits. Il a rappelé que la mission dévolue à son ministère n’est pas seulement de protéger la MIDEMA, mais aussi, les sucrières, les cimenteries, les brasseries, les sociétés pétrolières etc.

Au cours de cette même audience, le directeur général de l’OCC, M. Célestin Risasi, a indiqué que son office continuera d’assurer le contrôle de la production locale, en ce qui concerne la qualité et le stockage.

Lepetit Baende

 

 

Articles similaires