Sud-Kivu : les travailleurs d'une entreprise chinoise en sit-in pour dénoncer la violation par l'employeur de leurs contrats de travail

Sit-in
Les travailleurs de l'entreprise chinoise "China First Highway Engineering Co. & Ltd" pendant leur sit-in à la Ruzizi au Sud-Kivu. Ph. Droits tiers
PAR Deskeco - 29 sep 2021 08:39, Dans Actualités

Les travailleurs de l'entreprise chinoise "China First Highway Engineering Co. & Ltd", oeuvrant dans la construction et installation des nouvelles infrastructures à la frontière de la plaine de Ruzizi au Sud-Kivu, maintiennent leur mouvement de sit-in, observé depuis jeudi 23 septembre dernier. Cela, après plus d'une année de plaidoiries sans résolution.

Ces agents revendiquent le non-respect par l'employeur des clauses convenues dans leurs contrats de travail qu'ils ont signé avec l'employeur. 

"Il y a notamment : la violation de la réglementation en vigueur des travailleurs en RDC ; la violation du SMIG congolais ; le non-respect du droit de liberté d'expression ; ainsi que le droit de représentativité des travailleurs qui n'est pas garanti", indique le mémorandum des agents de l'entreprise "China First Highway Engineering Co. & Ltd".

Pour le représentant syndical des travailleurs de cette entreprise chinoise, les deux parties sont loin de trouver un terrain d'entente.

"Et jusque-là on n'est pas encore abouti à une quelconque résolution qui permettrait d'envisager une conciliation, malgré deux négociations déjà amorcées", soutient-il.

Il en appelle au gouvernement de trouver des mesures qui s'imposent afin de les remettre dans leurs droits. 

DESKECO
 

 
 

Articles similaires