Import-Export : voici les enjeux économiques autour de la construction des routes entre l’Ouganda et la RDC pour un coût d’environ 300 millions USD

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 16 juin 2021 10:42, Dans Actualités

Trois axes routiers seront construits entre la RDC et l’Ouganda grâce aux accords politiques et techniques signés en mai dernier entre les deux Etats. Il s’agit des axes : Kasindi-Beni, Beni-Butembo et Bunagana-Rutshuru-Goma pour un coût total estimé à environ 300 millions USD. Les enjeux sont avant tout commerciaux. La RDC devrait s’ouvrir davantage à l’Afrique de l’Est d’où elle importe plusieurs produits manufacturés. 

« Les importations viennent de l'océan indien au port kényan de Mombasa, et c'est la route utilisée pour l'intérieur notamment Beni, Goma, Bunia, Kisangani. C'est une route d'une très grande importance pour nous. Ce qui change c'est le problème de temps, là où on pouvait faire trois, quatre, cinq jours en moins de deux jours on peut partir de Butembo, Beni et atteindre le port de Mombasa, il n'y a pas de communes mesures entre une route à terre bâtie qui est sujette aux caprices du climat par rapport à une route asphaltée », a dit à ACTUALITE.CD l’ambassadeur de la RDC en Ouganda Jean Pierre Massala qui est présent à Mpondwe (Ouganda) où Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni se rencontrent ce mercredi. 

La réhabilitation des routes précitées va également aider la RDC à augmenter le taux de ses exportations vers l’Ouganda et l’Afrique de l’Est. Actuellement, l'Ouganda exporte beaucoup vers la RDC. En 2020 par exemple, les exportations ougandaises vers la RDC constituées des produits manufacturés sont estimées à 900 millions USD. 

« L'Ouganda exporte pratiquement les matériaux de construction parce qu'ils ont beaucoup d'usines », a indiqué le diplomate congolais en poste à Kampala.

Les exportations congolaises demeurent faibles et informelles notamment à cause de l'insécurité dans les zones frontalières, principalement à Beni. « Nous exportons les produits agricoles, mais il faut que la sécurité soit assurée. Dans les zones comme Beni, Kamango nous avons le cacao, le café, le thé, du bois », a confié l’ambassadeur Jean Pierre Massala.

Le Congo s’est érigé en consommateur des produits ougandais. Le projet de construction des routes Kasindi-Beni, Beni-Butembo et Bunagana-Rutshuru-Goma devrait ouvrir à la RDC la voie à l’Afrique de l’Est et à l’océan indien. Le projet devrait aussi préparer l’adhésion de la RDC à la Communauté des pays de l’Afrique de l’Est.

Les travaux seront exécutés par une entreprise indienne basée en Ouganda. Le coût total des travaux est d’environ 300 millions USD. L’entreprise indienne va financer les travaux à hauteur de 60% tandis que l’Ouganda et la RDC vont apporter chacun 20%. La pose de la première pierre intervient ce mercredi à Kasindi, cité congolaise frontalière avec l'Ouganda. 

Patrick Maki

 
 

Articles similaires