RDC : une usine chinoise de montage des véhicules bientôt installée dans la ZES de Maluku

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 03 mai 2021 09:12, Dans Actualités

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a reçu jeudi passé le représentant  Afrique  de CHERY TiGO, Wang Ming Jun, venu lui annoncer que la société chinoise Chery Automobile  va installer à Kinshasa, dans la Zone économique spéciale (ZES) pilote de Maluku, des usines de montage des véhicules «Made in Congo»,

Cette  grande annonce a été faite  à Julien Paluku Kahongya  par le représentant Afrique de CHERY TIGO, M. Wang Ming Jun qui était accompagné  de l’Envoyé  spécial  du Chef de l’État,  Patrick Muanda Kongo.

Le ministre de l’Industrie à  qui l’échantillon  de quelques véhicules  montés  par Chery Automobile a été  présenté, a indiqué, à cette occasion, que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, attend des membres du gouvernement des actions palpables. Il s’est à cet effet, réjoui de voir la firme chinoise Chery Automobile un site industriel de montage des véhicules en RDC, avant de préciser que ces véhicules porteront un nom congolais.

Le ministre Julien Paluku a encore indiqué que les partenaires chinois  ont été orientés vers la Zone économique spéciale pilote de  Maluku pour qu’ils bénéficient des tous les avantages nécessaires afin que les véhicules produits ici coûtent le moins cher possible. «Si nous avons un grand parc industriel des véhicules produits en RDC, nous pourrions exporter ses véhicules dans l’ensemble des pays qui nous entourent  pour un marché de près de 250 millions de consommateurs avec comme conséquence, la création d’emplois», a affirmé le ministre de l’Industrie.

Le souhait du Président de la République, a-t-il ajouté, est de passer à la vitesse supérieure avec ce gouvernement des «guerriers», de sorte que des actions concrètes soient déployées en lieu et place des discours.

Il ne reste actuellement que quelques petites formalités, notamment la signature d’un mémorandum d’entente et la signature du contrat avec l’aménageur de ZES  pour que l’usine s’installe effectivement dans la zone.  «Une fois ces  formalités s réunies dans 6 ou 12 mois, les premiers  véhicules  peuvent être produits en RDC», a conclu l’homme d’Etat congolais. 

 

 
 

Articles similaires