RDC : Ivanhoe Mines totalise 1,25 million de tonnes de minerais extraits en préproduction avec le projet du cuivre Kamoa-Kakula

Ivanhoe minerais
PAR Deskeco - 04 déc 2020 08:08, Dans Mines

Les coprésidents Robert Friedland et Yufeng « Miles » Sun ont annoncé que le développement souterrain du projet de cuivre de Kamoa-Kakula en République démocratique du Congo a produit au total 250 000 tonnes de minerai titrant 4,85% de cuivre en novembre 2020 à partir des mines de Kakula et de Kansoko, indique un communiqué de la société. Le tonnage était de 29% supérieur à celui obtenu en octobre, tandis que la teneur mensuelle en cuivre passait de 4,01% à 4,85%.

Les stocks de surface de préproduction du projet contiennent maintenant environ 1,25 million de tonnes de minerai à teneur élevée et moyenne à une teneur estimée à 3,75% de cuivre. Le cuivre contenu dans les stocks a augmenté d'environ 12 100 tonnes en novembre - une augmentation de 55% par rapport à la production d'octobre - pour atteindre un total cumulatif de plus de 46 700 tonnes (le prix actuel du cuivre est d'environ 7 670 $ US la tonne). Le projet est sur la bonne voie pour stocker environ trois millions de tonnes de minerai à haute et moyenne teneurs en surface, contenant plus de 125000 tonnes de cuivre, avant le démarrage prévu de la production en juillet 2021.

M. Friedland et M. Sun ont également noté que le développement de la mine souterraine a totalisé 2 163 mètres en novembre - seulement 10 mètres avant d'établir un nouveau record mensuel. Une étape clé a été franchie début novembre avec la jonction des principaux tunnels d'accès nord et sud de Kakula, établissant l'accès pour commencer l'exploitation du minerai à haute teneur de Kakula au centre du gisement titrant environ + 8% de cuivre (voir figures 1, 2 et 3). L'événement de trou n'a été avancé que d'une extrémité au cours des derniers jours par mesure de sécurité standard, ce qui a eu un effet mineur sur les compteurs atteints.

Le développement de novembre porte le développement souterrain total à plus de 26,8 kilomètres, soit environ 9,0 kilomètres en avance sur le calendrier. Le total mensuel de 2 163 mètres de développement souterrain en novembre comprenait 1 840 mètres à la mine de Kakula et 323 mètres à la mine de Kansoko, située au gisement de Kamoa, à environ 10 kilomètres au nord de la mine de Kakula.

« Novembre a été un excellent mois pour le développement de la mine. Non seulement nous avons rejoint les principaux tunnels d'accès de Kakula qui fournissent désormais une connexion de transport et de ventilation entre les déclins nord et sud - sur une distance d'environ quatre kilomètres, nous avons également atteint une production record de minerai à des teneurs en cuivre nettement meilleures. Nous prévoyons que cette tendance de production se poursuivra alors que d'autres équipes minières commenceront à travailler au centre du gisement à haute teneur de Kakula. Nous avons également constaté une forte augmentation des teneurs en cuivre à la mine de Kansoko en novembre, résultant de l'exposition continue d'une couche de siltite riche en cuivre qui s'épaissit rapidement », a déclaré Mark Farren, PDG de Kamoa Copper.

Et d’ajouter : «Ce mois-ci, nous prévoyons de franchir trois étapes clés de la construction: la mise sous tension de la ligne électrique de 220 kilovolts nouvellement installée alimentant Kamoa-Kakula avec de l'électricité hydro-produite à partir du réseau national; synchronisation de la première des six turbines de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha rénovée sur le réseau national; et la mise en service du principal système de convoyeur de dérivation de surface de manutention des roches qui permettra la livraison du minerai de la mine de Kakula directement aux stocks de l'usine de concentration ».

Ivanhoe Mines est une société minière canadienne axée sur l'avancement de ses trois principaux projets de coentreprise en Afrique australe : le développement de nouvelles mines souterraines mécanisées majeures aux découvertes de cuivre de Kamoa-Kakula en RDC et à Platreef palladium-platine-nickel -découverte de cuivre-rhodium-or en Afrique du Sud ; et le réaménagement et la mise à niveau de la mine historique de zinc-cuivre-germanium-argent de Kipushi, également en RDC. Kamoa-Kakula devrait commencer à produire du cuivre en juillet 2021 et, grâce à des expansions progressives, est en mesure de devenir l'un des plus grands producteurs de cuivre au monde. Kamoa-Kakula et Kipushi seront alimentés par une électricité hydro-produite propre et renouvelable et seront parmi les plus faibles émetteurs de gaz à effet de serre au monde par unité de métal produite.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires