Le cuivre a connu un bond sur le marché international pour s'échanger à 7.013 USD la tonne

Cuivre
PAR Deskeco - 18 nov 2020 07:04, Dans Mines

Au cours de sa réunion de mardi 17 novembre autour du Premier ministre, Sylvestre Ilunga, le Comité de Conjoncture Économique (CCE) a fait le constat de la hausse des métaux sur le marché international. Le cuivre a connu un bon pour s’échanger à 7.013 USD la tonne sur le marché international.  

Les membres du CCE ont au cours de l’examen de la note du secteur minier, présenté par la Vice-Ministre des Mines, Denise Lupetu, révélé que pour le Cobalt, le prix a connu cependant une légère régression négligeable, pendant que les prix des autres produits miniers, sont à la hausse et que la production minière se maintient bien, indique la Cellule de communication de la Primature.

Quant à la situation économique au pays, le CCE a salué « l’influence positive » du Pacte de Stabilité du cadre macroéconomique et monétaire qui lie le gouvernement congolais et la Banque Centrale du Congo, car les paramètres macroéconomiques restent au vert, a déclaré le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, qui a procédé à la restitution de cette séance.

Le ministre du Budget a confié que la note de Conjoncture économique soumise par la Vice-Première Ministre en charge du Plan, Élysée Munembwe, a démontré une stabilité de la situation générale, tant sur le plan des Cours des métaux que sur le plan de l’inflation ainsi que sur le plan du taux de change. Et cela grâce à la maîtrise des paramètres économiques par le Gouvernement Central, la BCC, les opérateurs économiques et le soutien du peuple congolais.

A la même réunion, le Comité de Conjoncture Économique a aussi traité le dossier du Vice-Gouverneur de la Banque Centrale du Congo Jules Bondombe, relative à l’évolution du prix sur le marché de change. Les perspectives à court terme ont été examinées pour terminer l’année 2020 en maintenant « stable » le cadre macro-économique, dans un contexte de pressions économiques qui s’exercent en termes des dépenses et face à très peu des moyens, a souligné le VPM Mayo.

Face à cette conjoncture, le Premier ministre a enjoint le ministère du Budget, celui des Finances et la BCC de réfléchir en profondeur sur cette question, et faire rapport à la prochaine réunion du Comité de Conjoncture Économique.

Cette réunion hebdomadaire des membres du CCE a été élargie aux délégués de la FEC et ceux de l’ANEP.

DESKECO

 
 

Articles similaires