RDC : Félix Tshisekedi ordonne au gouvernement d'exécuter sans délai sa décision de fermeture immédiate des ports privés illégaux et clandestins

port privé
PAR Deskeco - 10 oct 2020, Dans Actualités

Dans sa communication au cours de la 52ème réunion du Conseil des ministres, le président de la République, Félix Tshisekedi, est revenu sur la fermeture des ports privés illégaux et clandestins. Il a constaté que ces ports privés continuent d'opérer jusque-là, en dépit de son instruction appelant à la cessation de fonctionnement de ces ports privés.

"Lors de la 46ème réunion du Conseil des Ministres tenue en date du 28 août 2020, il a été décidé de la fermeture des ports privés illégaux et clandestins. Pourtant, le Chef de l’Etat a constaté que ces ports privés continuent à opérer malgré l’instruction claire et non équivoque donnée à cet effet", indique le dernier compte-rendu du Conseil des ministres.

A cet effet, Félix Tshisekedi a demandé au gouvernement, en particulier au ministre des Transports et Voies de Communication ainsi qu'au vice-ministre de la Justice, d'exécuter sans délai sa décision de fermeture immédiate de ces ports.

"Ainsi, le Président de la République a-t-il demandé au Gouvernement de la République, en particulier au Ministre des Transports et Voies de Communication ainsi qu’au Vice – Ministre de la Justice d’exécuter sans délai, cette décision de fermeture immédiate de ces ports, notamment en répercutant ces instructions aux Gouverneurs des Provinces et de faire au Gouvernement un rapport d’exécution de cette instruction lors de la prochaine réunion du Conseil des Ministres", renseigne ledit compte-rendu du Conseil des ministres.

Rappelons qu'au cours de la 46ème réunion du gouvernement, le Chef de l’Etat avait attiré l'attention du gouvernement sur la réglementation en vigueur dans notre pays qui encadre strictement l’activité des ports du fait que ceux-ci sont traditionnellement considérés comme des « ports services », où l'autorité portuaire s'occupe de tous les services opérationnels du port. Il avait relevé qu’en violation de cette réglementation, de nombreux ports privés sont créés en toute illégalité et fonctionnent en marge de la légalité et des principes régissant le domaine public de l’Etat.

Jordan MAYENIKINI

 

 
 

Articles similaires