RDC : la ministre de l'Economie lance sur le terrain des inspecteurs pour contrôler les prix des denrées alimentaires

Ministre économie
PAR Deskeco - 10 juil 2020, Dans Actualités

La ministre de l'Economie nationale, Acacia Bandubola, a procédé, le jeudi 9 juillet au salon rouge de l'hôte du gouvernement, au lancement des inspecteurs sur le terrain pour le contrôle économique.

Après le quitus du Conseil des ministres pour contrôler les opérateurs économiques et surtout au regard des mesures économiques prises par le gouvernement,  Acacia Bandubola est passée en action.

A l'en croire, il s'agit d'un contrôle ciblé, du fait qu’il vise, la vérification de la baisse effective des prix des produits assujettis à la TVA, afin de contenir la spéculation sur le marché, à la suite de taux de change, le respect de la structure des prix et  l’affichage des prix sur les produits. 

Entourée du Vice-ministre, Didier Okito, qui a demandé aux uns et autres d’être efficaces car il y a baisse des assignations. Pour sa part, le Secrétaire Général, Célestin Twite, a rappelé le principe guidant la profession, à savoir, l’efficacité, la courtoisie, la rigueur et la technicité.

"Cette opération se veut aussi un contrôle administratif que technique, selon son terme de référence, qui comporte, entre autres éléments : des entreprises à identifier  il est important de vérifier le RCCM, l’ID (Identification Nationale), les impôts. Au volet technique, vérifier l’évolution des prix, l’application de la suspension de la TVA, la structure de prix, les statistiques des marchandises actualisées. Car, le congolais doit acheter à moindre coût telle est la volonté du Chef de l’Etat, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, qui met le peuple congolais au centre de ses actions", a déclaré Acacia Bandubola. 

Au salon rouge de l’hôtel du gouvernement, Acacia Bandubola, d’un ton sévère, a mis en garde les inspecteurs à qui elle a rappelé leur serment : l’abnégation, le professionnalisme et l’indépendance des missionnaires, mais également de revoir leur méthodologie de travail pour des résultats escomptés. 

Pour madame le ministre, le résultat attendu par la hiérarchie, c’est l’atteinte des assignations. Tout en insistant sur la sanction et la rigueur de la loi pour  des opérateurs véreux et récalcitrants, même les inspecteurs qui se seront compromis retrouveront l’application des mesures disciplinaire devant eux. 

Rappelons que le dernier contrôle a été lancé le jeudi 20 février 2020, il s'agissait en ce temps-là du contrôle de prix, dont l’objectif principal fut de  traquer tous les opérateurs économiques récalcitrants qui avaient augmenté les prix de manière illicite, sans respecter la marge bénéficiaire.

Acacia

A dater de ce jour du lancement, les Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) ont été associés à cette mission, pour donner un caractère légal et rigoureux à cette activité dont les résultats sont d’ores et déjà attendus par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

"Nous sommes dans la dynamique de pouvoir trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans notre pays. Aujourd’hui, c’est la hausse des prix de certaines denrées de première nécessité. Le Gouvernement de la République qui met l’homme congolais au centre de son action,voudrait bien que nous puissions finalement trouver des solutions idoines quant à cette problématique", a précisé Acacia Bandubola.

Il sied de noter que ce lancement des inspecteurs intervient quelques jours après qu’elle ait visité l’axe Kinshasa-Mongata où elle a fait un constat amer en ce qui concerne l’augmentation illicite des prix sur le marché. Ce contrôle concerne la période comprise entre le 30 novembre et le 10 février 2020. Période pendant laquelle, il a été constaté une hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité.

Jordan Mayenikini

 
 

Articles similaires