RDC : Gombe, le centre des affaires de Kinshasa réouvert après plus de deux mois de confinement

Kinshasa
PAR Deskeco - 29 juin 2020, Dans Actualités

Tous les kinois découvrent de nouveau, dès ce lundi 29 juin, le centre-ville de Kinshasa qui était en confinement depuis le 6 avril dernier pour cause de covid-19. Gombe, le cœur des affaires de Kinshasa, voit ses centres commerciaux, ses magasins, ses banques, ses  shops de sociétés de télécommunications, et bien d'autres commerces réouvrir normalement mais sous des mesures barrières renforcées pour éviter la propagation de cette maladie de Coronavirus.

Le déconfinement de la Gombe procède avant tout des raisons économiques. Étant le plus grand centre des affaires du pays, le confinement de la Gombe a eu une incidence négative sur l'économie nationale et par ricochet sur le Trésor public. Les recettes publiques s'amenuisent à cause du ralentissement de l'économie pendant que les besoins vitaux tant pour le fonctionnement des institutions publiques que pour la survie des populations demeurent et doivent être subvenus.

C'est face à ce dilemme que le gouvernement a levé l'option d'un déconfinement progressif, étant donné que Gombe reste un des épicentres de la covid-19 à Kinshasa. C'est pourquoi, le marché central de Kinshasa et ses commerces avoisinants n'ont pas encore rouverts. Il en est de même de toutes les autres activités économiques qui drainent plus de monde.

Plus d'une fois, le Comité de conjoncture économique a déploré des difficultés pour collecter la fiscalité à cause du confinement de plusieurs unités de production dans la capitale et notamment à Gombe.

Quoi qu'il en soit, le gouvernement n'a pas d'alternative que de faire tourner l'économie nationale tout en renforçant les mesures de prévention et de risposte contre la pandémie à Coronavirus. Avec une économie fragile sans des filets sociaux, la République démocratique du Congo ne saurait encore tenir plus longtemps en confinant des grands centres des affaires.

D'où ce déconfinement progressif de manière à peaufiner les mesures pouvant accompagner un deconfinement total. Il faudra apprendre à vivre avec cette pandemie.

D'autre part, la pression sociale est forte. Dès ce premier jour de déconfinement de la Gombe, des vendeurs du Marché central de Kinshasa  manifestent devant l'hôtel de Ville pour réclamer la reprise de leurs activités à l'arrêt depuis mars.

Ces genres de réclamations vont s'étendre à d'autres commerçants dont les activités restent supendues, plus de trois mois maintenant. En effet, plusieurs activités économiques demeurent suspendues tant à Kinshasa que dans le reste du pays. Ainsi, les bars, les discothèques, les restaurants, les vols passagers des compagnies d'aviation attendent toujours les autorisations du gouvernement pour reprendre. 

Malgré quelques mesures économiques accordées aux sociétés par le gouvernement pour atténuer l'impact de la pandémie, plusieurs unités de production sont en difficulté du fait soit de l'arrêt de leurs activités, soit du ralentissement de leurs affaires. D'où, une reprise économique est indispensable pour éviter la faillite.

Du côté de la population aussi, les deux mois de la gratuité de la fourniture d'eau et d'électricité, comme seuls avantages sociaux, ne représentent qu'une goûte d'eau dans l'océan des besoins vitaux. Plusieurs parents sont en chômage et ne peuvent pas assurer les besoins primaires de leur famille.

Amédée Mwarabu

 

 
 

Articles similaires