Une tendance haussière en 2019 des principales matières premières exportables de la RDC

PAR Deskeco - 18 sep 2019, Dans Actualités

Selon des données couvrant la période de janvier à septembre 2019, les cours des principales matières premières exportables de la République démocratique du Congo sont restés volatiles sur les marchés internationaux, mais la tendance demeure haussière dans l’ensemble. Globalement, il s’est observé depuis fin 2018, un accroissement de l’indice global des cours mondiaux des principaux minéraux exportés par la Rdc. Et les principaux produits végétaux exportés par la Rdc ont vu leurs cours s’améliorer à la fin de l’année 2018, portant ainsi leur indice global à la hausse. Une hausse qui découle de l’accroissement des cours de l’ensemble des produits agricoles intéressant l’économie congolaise.

C’est ce qu’indique la note de conjoncture du Ministère du Commerce extérieur dans son tableau sur l’évolution des cours des principales matières premières, laquelle, dûment signée par le ministre Jean-Lucien Bussa Tongba, devra être incessamment transmise au Premier ministre, Ilunga Ilunkamba. Ces dernières informations sont donc tirées de la Bourse des Métaux de Londres (LME), de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEC), de l’Organisation Internationale du Café (ICO), de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) et de l’Association des Pays Producteurs de Caoutchouc Naturel (ANRPC).

Ainsi, par rapport à l’évolution des cours des produits minéraux, ce tableau renseigne que le cours du cobalt a connu une baisse durant le début de l’année 2019. Ce minerai stratégique de la Rdc est passé de 39.340,90 Usd la tonne en janvier 2019 à 30.004,76 Usd la tonne en août 2019, pour s’établir à 36.500 Usd la tonne à la date du 12 septembre courant. Cependant, à partir du mois d’aout, il s’observe une tendance à la hausse du cobalt qui se maintient en ce mois de septembre courant.

Aussi, le cours de l’or en moyenne mensuelle par kilogramme est passé de 45.562,73 Usd en janvier 2019 à 52.844,26 Usd en août 2019, soit une hausse de 15,98%. Au 12 septembre 2019, le kilogramme d’or s’est vendu à 53.079,26 Usd, soit une amélioration par rapport à la situation antérieure.

Quant à l’évolution du cours du cuivre, sur le marché de Londres, elle a été soutenue par la reprise de la croissance de l’économie mondiale couplée avec les perspectives encourageantes de la Chine, souligne cette note de conjoncture sur l’évolution des cours des principales matières premières de la Rdc.

Elle informe aussi que le cours du pétrole a, de son côté, enregistré une hausse de 18,03 % entre janvier et mai 2019, suite à la contraction de l’offre sur le marché international. « Depuis juin 2019 jusqu’à aujourd’hui, le cours du pétrole est passé en dessous du seuil de 60 Usd le baril, une baisse marquée par l’abondance de l’offre mondiale, alimentée par la forte production du pétrole de schiste américain. Toutefois, il sied de noter que la prolongation de l’accord de l’encadrement de la production par les pays membres de l’OPEC devrait contribuer à l’amélioration des exportations congolaises de produit pétrolier », note-t-elle.

Cette même source relève en outre que « depuis lundi 16 septembre courant, les prix mondiaux du carburant ont brandi de plus de 14 % à la suite d’une attaque contre d’importantes installations pétrolières en Arabie Saoudite, entrainant la plus grave rupture d’approvisionnement jamais enregistrée ».

De la hausse des cours du café, cacao et caoutchouc

Quant à l’évolution des cours des produits végétaux exportés par la Rdc, les mêmes données du Ministère du Commerce extérieur démontrent que les perspectives des hausses des cours du café et du cacao en 2019 ont été impulsées par la hausse observée aux huit premiers mois de l’année 2019, « consécutive à la baisse de l’offre mondiale, résultant des mauvaises récoltes enregistrées en 2018 ».

De même, le cours du caoutchouc est passé de 1,42 Usd par kilogramme à 1,62 Usd par kilogramme entre janvier et juillet 2019, soit une hausse de 14,08 %. « Cette hausse du cours moyen mensuel du caoutchouc naturel est consécutive à la baisse de la production observée en Thaïlande en 2018, frappée par les inondations alors que la demande du pneumatique, surtout chinoise, demeure élevée. Toutefois, à partir de mois d’aout, une tendance baissière de cout du caoutchouc s’observe sur les marchés mondiaux », explique cette note.

Un contexte favorable pour tempérer les pressions sur le marché de change 

En conclusion, le Ministère du Commerce extérieur estime que l’évolution de l’offre et de la demande des matières premières de la Rdc font que leurs prix restent en constante variation. « Les facteurs de court terme comme les conditions météorologiques, les variations de la demande de grands importateurs de matière première (Chine, Union Européenne et les Etats-Unis …) et la variation du taux de change du dollar américain, pour ne citer que ces principaux facteurs, tendent à créer la volatilité des cours de ces matières sur le marché international ».

Pour le ministère, ce contexte favorable de l’évolution des cours des principales matières premières exportées par la Rdc, devrait par voie de conséquence, améliorer l’offre des devises nécessaires pour tempérer les pressions sur le marché de change congolais.

Lepetit Baende

 

Articles similaires