RDC :Les chiffres clés des indicateurs macro-économiques au 31 mai 2019

PAR Deskeco - 22 juin 2019, Dans Actualités

A cet effet, le CPM a appelé le gouvernement à "tirer profit des recommandations de la récente mission du FMI au titre de l'article 4, qui exhorte ce dernier, notamment, à accroître la mobilisation des recettes publiques et à améliorer le climat des affaires en vue d'insuffler une dynamique favorable à une croissance économique inclusive ".

Les indicateurs macro-économiques se présentent comme suit au 31 mai 2019 :

* Le taux de la croissance économique économique est maintenue à 5,6% sur base des réalisations de la production à fin mars 2019. La croissance économique reste impulsée par les activités extractives.

* La confiance des chefs d'entreprises s'est dégradée pour le deuxième mois consécutif. Le solde global de leurs opinions a fléchi à +6,1% en mai contre +10,4% un mois avant.

* Sur le marché des biens et services, le taux d'inflation en glissement annuel est tombé à 3,95% contre 4,80% en avril 2019.  En rythme mensuel, il s'est observé une légère hausse des prix de 0,38% en mai contre 0,37% en avril. A condition inchangée, le taux d'inflation attendu en décembre 2019 se situerait à 4,16% contre un objectif d'inflation de 7,0% à moyen terme.

*Au niveau des finances publiques, le CPM a noté simplement que "la situation reste impactée par l'ancrage budgétaire de fin avril dernier".

*Au niveau du secteur extérieur, il est noté une relative stabilité du taux de change à l'interbancaire et au parallèle. Le franc congolais s'est apprécié de 0,07% à l'interbancaire et s'est déprécié que de 0,21% au parallèle, situant le taux respectivement à 1 637,68 CDF et 1 666,50 CDF au 31 mai 2019.

*Les réserves de change sont de l'ordre de 1,06 milliard USD, représentant 4 semaines d'importation des biens et services sur ressources propres.

*S'agissant du secteur monétaire, il y a une légère hausse mensuelle de la base monétaire de 3,5%, expliquée principalement par la hausse des avoirs intérieurs. L'encours du bon BCC s'est établi à 44,0 milliards CDF, traduisant une production mensuelle de 4,0 milliards de CDF et une injection de 1,5 milliard de CDF.

Amédée MK

 

Articles similaires