RDC :La province du Haut-Katanga s’inscrit désormais dans la lutte contre la fraude et la corruption

PAR Deskeco - 30 juil 2019, Dans Actualités

La lutte contre la fraude sur toutes ses formes ainsi que la corruption dans toutes les structures du gouvernement provincial du Haut-Katanga a été au cœur de la réunion de la troïka stratégique présidée le lundi 29 juillet 2019 dans la ville de Lubumbashi, chef-lieu de cette nouvelle province démembrée de l’ex grand Katanga, par le gouverneur Jacques Kyabula Katwe. A laquelle réunion ont également participé le vice-gouverneur de province, M. Jean-Claude Kamfwa Kimimba et le ministre provincial en charge du Budget, M. Michel Momat Kakudji.

Ce dernier, au sortir de la troïka, a lu le compte-rendu de cette réunion devant les médias, dont la teneur dans les lignes qui suivent. « Dans son point de l’information M. le gouverneur de province a demandé aux membres de la commission de réfléchir sur un plan global de lutte contre la fraude sur toutes ses formes, ainsi que la corruption dans toutes les structures du gouvernement provincial. En effet, dans le souci de maximiser les recettes de la province, il est de bon aloi qu’une réflexion en profondeur sur le coulage des recettes puisse être menée dans le cadre de la bonne gouvernance qui doit caractériser le gouvernement provincial du Haut-Katanga », a déclaré le ministre provincial du Budget.

Et d’ajouter : « s’agissant de la situation des recettes hebdomadaires, la commission a noté une baisse par rapport à la semaine passée, tandis que les recettes issues des postes de péage provinciaux, celles-ci ont connu une légère augmentation. La commission invite une fois de plus, tous les services générateurs des recettes de demeurer vigilants afin de maintenir le cap ».

Cette réunion de la troïka stratégique du Haut-Katanga a également abordé l’évolution de la situation de la conjoncture économique de cette province. « Ayant pris la parole, le ministre provincial en charge de l’Economie a exposé à la commission l’évolution de la conjoncture économique pour la période du 1er au 26 juillet 2019. Cette situation montre qu’on observe une stabilité relative de la conjoncture socioéconomique dans la ville de Lubumbashi, nonobstant les quelques petites variations moins significatives constatées pour certains produits et services. Ceci se réduit à la stabilité monétaire qui trouve son fondement dans la production des biens et services en rapport avec les importations. Mais aussi et surtout, de la sécurité sociale observée dans notre province », a encore indiqué le ministre provincial du Budget Michel Momat dans son compte-rendu.

Lepetit Baende

Articles similaires