RDC: La France appelle l’administration congolaise à compter sur les 400 énarques qu’elle a formés en 3 ans

PAR Deskeco - 17 juil 2018, Dans Actualités

L’Ambassadeur de France, Alain Remy en poste à Kinshasa arrivé fin mandat, a appelé le samedi 14 juillet dernier les autorités congolaises à capitaliser les ressources humaines issues de l’École Nationale de l’Administration (ENA) pour le développement de la Fonction publique.

Alain Remy souligne que la France a apporté son soutien à l’ENA pendant les trois dernières années. Selon lui, cette institution peut être l’épine dorsale pour la formation de la haute fonction publique.

«Pendant ces trois années, nous avons apporté notre contribution pour la formation d’un vivier de 400 énarques. Aujourd’hui tous les ministères peuvent ou pourront piocher dedans   pour constituer l’échelon supérieur de leurs administrations mais aussi dans le sens inverse les administrateurs énarques qui doivent ou qui devront trouver leur place dans ce système administratif. Ils sont disponibles et compétents. Nous en avons eu la certitude avec la venue  d’une dizaine d’entre eux de leur stage de France ou d’ailleurs notamment pour la dernière promotion».

L’Ambassadeur de la France a affirmé également que son pays a apporté de soutien à la formation des jeunes congolais à travers une contribution importante à l’Institut nationale de préparation professionnelle (INPP). Ceci se traduit, selon lui, par l’inauguration de nouveaux bâtiments et la pose de première pierre pour la construction des bâtiments à Bukavu, Mbandaka, Matadi et Goma.

L’Ecole Nationale d’Administration (ENA) a ouvert officiellement ses portes le 28 juin 2014 avec 63 étudiants pour première promotion.

Mme Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique de la République française a été également présente à cette manifestation.

Willy Akonda Lomanga/ Desk Eco

 
 

Articles similaires