RDC : Deux étudiants gagnants de « Innostart 2019 » pour l’innovation dans la gestion durable des ressources naturelles

PAR Deskeco - 03 oct 2019, Dans Actualités

Ce sont deux étudiants des universités congolaises qui ont remporté le prix « Innostart 2019 ». Israël Tshiani, de l’Université panafricaine de Lubumbashi, et Cephas Mukeba, de l’Université de Kinshasa, ont été déclarés « grands gagnants » de « InnoStart 2019 ». Ces deux étudiants congolais remportent ainsi le prix principal de ce concours à savoir l’opportunité d’être exposé à un réseau d’investisseurs de l’entreprise Airbus, à travers un séjour de 10 jours en Europe.

Les gagnants pourront aussi compétir face à d’autres lauréats de la Caravane #Africa4Future, une initiative de l’entreprise Airbus visant à promouvoir des partenariats technologiques entre Airbus et les Startups en Afrique. A l’issue de cette nouvelle compétition qui concernera plusieurs pays africains, les lauréats auront la possibilité de remporter 6 mois d’incubation et de coaching au sein de l’entreprise Airbus et un appui financier pour la réalisation de leur projet.

Notons que « InnoStart 2019 » est une initiative née d’une collaboration entre le programme de maintien de la Biodiversité et de Gestion durable des Forêts (BGF) de la GIZ et l’entreprise Airbus, dans le but de « favoriser l’innovation, la digitalisation et l’entreprenariat dans le milieu académique ».

Au départ de ce concours, soit du 12 Août au 8 Septembre 2019, les institutions de formations de la RDC en général et en particulier les Institutions de la Stratégie 2020 ou membres du RIFFEAC, ont eu l’opportunité de soumettre des projets dans le secteur de la gestion durable des Ressources Naturelles. Au total, 70 candidatures étaient présentées, dont 16 ont été retenues, selon les organisateurs, pour leur caractère « innovant, intégrant une technologie dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles et présentant des aspects d’entreprenariat ».

Les 16 porteurs de ces projets ont ainsi accédé à la deuxième phase de l’InnoStart 2019, consistant en une formation qui s’est déroulé du 23 au 27 septembre 2019 au Pullman Hôtel de Kinshasa. Les 6 jours de formations, assurés par un duo de formateurs d’Airbus, avaient pour objectif de booster les capacités des jeunes entrepreneurs à vendre leur produit face à des éventuels investisseurs à travers une succession de « Pitch » éliminatoires ayant conduit à la sélection de 10, puis de 5 projets.

Ces 5 finalistes se sont ainsi qualifiés pour le pitch final, celui-là ouvert au public, qui s’est tenu le 28 septembre 2019 face à un jury constitué de sept membres, représentant par leur constellation, les différents secteurs d’intérêts : le secteur privé, le secteur académique ainsi que les partenaires techniques et financiers. Le public présent lors de l’évènement de clôture de l’InnoStart 19 a également eu droit au vote. Le vote du publique, comptant pour 20 % des résultats finaux, et celui du jury pour 80 %, ont ainsi permis de départager les deux gagnants de cette phase finale à savoir Israël Tshiani, et Cephas Mukeba.

« En observant l’énergie des gens qui étaient là, je crois que cette initiative et Airbus a visé avant tout de faire ressortir cette créativité à travers des solutions pour faire face aux grands défis du pays et de l’humanité comme la pollution en plastique, la dégradation des forêts. J’ai vu des idées, des innovations qui vont surement apporter de solution pour surmonter ces défis. En tant que membre du jury, c’était difficile de choisir entre les 5 lauréats parce que toutes les idées étaient tellement bien élaborées. Je félicite les deux gagnants. Je crois qu’ils ont un grand avenir devant eux », a déclaré Simon Baer, Conseiller technique au Programme maintien de la Biodiversité et gestion durable des Forêts (BGF/GIZ).

De son coté, Jean Maurice, membre d’Innostart, Head of PLM Reaserch & Innovation Airbus, se dit aussi satisfait de ce concours. « Nous avons eu les 5 derniers candidats qui nous ont fait une démonstration de ce que c’est une semaine de coaching et de mise en condition. J’étais très impressionné de voir que tout le monde venait dans la salle. Et le plus intéressant c’est qu’ils ont capitalisé tout ce qu’ils ont appris. Ils ont implémenté toutes les communications qui ont été dites dans la semaine. Bravo aux candidats. Bravo à la GIZ pour son travail de mise en œuvre de l’événement. Bravo à InnoStart 2019. On est conscient du niveau où on a mis la barre. Je pense qu’il faut perpétuer à ce niveau de performance. On pense qu’il faut engager plus de gens, plus de candidats et plus d’innovateurs », a dit Jean Maurice, parlant du déroulement de cette compétition.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires