La SCTP réclame à SEP Congo l’argent de loyer du dépôt de Sim-Simi dans la province de la Tshopo

PAR Deskeco - 02 mar 2019, Dans Actualités

Le conflit d’intérêt entre la Société commerciale des transports et ports (SCTP ou ex ONATRA) et la société SEP Congo prend une nouvelle tournure.

La société pétrolière a déposé un mémorandum le vendredi 1er mars à la Présidence de la République. SEP Congo sollicite l’intervention personnelle du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshlombo dans ce dossier qui l'oppose à l'ex Onatra.

La SCTP réclame à SEP Congo l’argent de loyer du dépôt de Sim-Simi dans la province de la Tshopo, une servitude érigée et utilisée depuis 1937. Selon l’intersyndicale de SEP Congo, les comptes de leur société risquent d’être bloqués et cela va à coup sûr handicaper le fonctionnement de l’entreprise.

Le président de l’intersyndicale de la société SEP Congo, M. Bertin Kalala,  revendique dans ce mémo deux choses. « Le premier point c'est que le Chef de l’Etat puisse s’impliquer personnellement pour mettre fin à ce soi-disant litige. Le deuxième point est que les ATD, ce qu’on appelle les Avis du tiers détenteur, qui ont été lancés contre SEP Congo afin de bloquer ses comptes, soient retirés urgemment ».  

Les agents de SEP Congo, à l’unanimité, se sont levés pour barrer la route à cette action qui, selon eux, a été orchestrée pour déstabiliser SEP Congo en vue de sa mort programmée. L'intersyndicale et les agents de SEP Congo disent donc  « non » à cette réclamation de l’ex ONATRA.

Lepetit Baende

 
 

Articles similaires