KINSHASA :La conférence de Congo Business Network sur le numérique jette les bases du développement de la Tech en RDC

PAR Deskeco - 27 juil 2019, Dans Actualités

Ces échanges ont réuni les professionnels du numérique notamment des ingénieurs, des détenteurs des plateformes d'achat à distance, des incubateurs, quelques responsables des banques et des sociétés de télécommunications ainsi que des startup du numérique. Un membre du cadre de concertation à la Présidence de la République , Freddy Mpinda, a pris part aussi à cet événement.

Quatre intervenants se sont succédés au podium pour parler de leur expérience dans le numérique à travers les sociétés dans lesquelles ils travaillent et ressortir les priorités pour faire émerger la Tech congolaise.

Sabrina Ngalamulume, Program Manager chez Onboard Limited et Business Development Manager chez Sodeico Holding  et Bernard Malaba Tshienda, Hub Manager chez Ingenious City, ont été les 2 premiers intervenants à exposer autour de la thématique du jour.

Dans un deuxième tableau, Bonny Maya, Directeur Général de Tinda et eMart.cd  et Blaise Mbuba, Directeur de Produits Bancaires Électroniques chez United Bank for Africa, se sont livrés aussi au même exercice avant de répondre aux questions de l'assistance.

Il ressort des exposés que le numérique est effectif en République démocratique du Congo malgré les contraintes. A travers des nouvelles technologies de l'information et de la communication, des sociétés proposent des solutions que ce soit dans la quête des ressources humaines, dans l'encadrement des startups, dans l'achat à distance sur des sites appropriés ou encore dans l'offre des services financiers adaptés afin d'accroître l'inclusion financière.

C'est en parlant des contraintes que chaque intervenant rencontre dans son métier que les priorités ont été listées pour faire émerger la Tech en RDC. Selon les panélistes, pour faire émerger le numérique en RDC il faut avant tout des infrastructures de base à savoir accroître l'accès à l'électricité sur l'ensemble du territoire national. Le faible taux d'électrification, soit 9%, ne permet pas aux Congolais d'accéder aux services numériques.

Ce faible taux d'électrification est donc à la base du faible taux d'accès à internet qui est à peine de 6% en RDC. Tous les intervenants ont interpellé le pouvoir public à s'investir pour inverser cette réalité.

D'autres priorités sont notamment la nécessité de baisser le coût des services internet, de démocratiser les solutions de base dans l'enseignement et dans la santé, de changer le système éducatif de manière à permettre la consommation des services internet dès le bas âge ou encore de créer un fonds pour la promotion des startups du numérique.

Certains intervenants ont plaidé pour une synergie accrue entre les startups et les grandes sociétés de la place notamment les banques et les Télécoms pour faciliter l'accès aux API.

Présent à cette conférence, le représentant de la société de téléphonie cellulaire Airtel a, lui, plaidé pour l'exonération des NTIC en RDC. Selon lui, il faut payer jusqu'à 120% le prix d'achat pour importer un téléphone en RDC. De même, le représentant d'Airtel a interpellé les dirigeants sur le coût d'exploitation qui est exorbitant dans le pays et ne laisse pas beaucoup de manœuvre aux entreprises commerciales.

Intervenant à la fin des débats, Freddy Mpinda, membre  du cadre de concertation à la Présidence de la République,  a promis de faire rapport des avis des uns et des autres notamment sur les priorités à mettre en œuvre pour faire émerger la Tech congolaise.

Selon les organisateurs, l'objectif de cette conférence était aussi de créer un environnement dans lequel les professionnels et les entrepreneurs congolais peuvent se rencontrer pour discuter d'un sujet économique majeur et aussi proposer des solutions.

C'est ainsi qu'à les échanges, il a été donné aux participants un moment de réseautage pour les adhérents et d'autres personnes ressources venues de secteurs public et privé pour chercher l'expertise dont l'on a besoin pour travailler sur un projet qui peut produire des produits ou services qui amélioreront la vie des Congolais à travers le pays.

A propos de Congo Business Network

Congo Business Network est un réseau international des professionnels et des entrepreneurs congolais. Sa mission est de connecter les professionnels et les entrepreneurs dans le monde de business afin d'agir pour contribuer au développement économique du Congo.

L'organisation est dirigée par un ancien militaire de l'armée américaine, Noel K. Tshiani, Président de Agere Global, une société de conseil en investissement et stratégie commerciale basée à New York, aux États-Unis d'Amérique. Le réseau rassemble des professionnels et des entrepreneurs expérimentés dans des villes comme Hong Kong, Montréal, New York, Paris et Kinshasa. Ces professionnels travaillent à des entreprises telles que Microsoft, BNP Paribas, Deloitte, Airbnb et Société Générale.

Quelques entrepreneurs de Congo Business Network à Kinshasa comprennent Djo Moupondo, PDG de Sodeico ; Bonny Maya, Directeur Général de Tinda et eMart.cd ; et Pierre Kabambi, Fondateur de Ebutelo et Producteur de 30Eco, une émission sur l'économie, l’entrepreneuriat et la technologie diffusée sur B-One TV à 20h45 chaque lundi.

Amédée MK

 
 

Articles similaires