RDC : La FEC propose au gouvernement la création d'un Fonds de développement stratégique

PAR Deskeco - 30 jan 2019, Dans Actualités

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) a organisé une cérémonie d'échange de vœux  de ses membres le mardi 29 janvier à son siège à Kinshasa.

A cette occasion, le président de la FEC, Albert Yuma, comme il  est de coutume, a fait son discours pour parler de l'exercice 2018 et jeter un regard sur les perspectives en 2019 au regard de l'avènement d'un nouveau pouvoir politique à l'issue des élections du 30 décembre 2018.

Le président de la FEC a saisi l'occasion pour présenter les attentes des opérateurs économiques au prochain gouvernement. "La FEC transmettra dès que possible à tous les membres du prochain gouvernement, une série de mesures concrètes qui, selon nous, devraient être rapidement prises afin de débloquer certains freins de notre vie économique et lui permettre dès à présent d'enclencher une dynamique constructive", a déclaré Albert Yuma.

Cependant, parlant des stratégies qui permettraient au gouvernement  de mettre en œuvre de manière durable la vision de l'Etat et d'agréger autour de lui des partenaires financiers extérieurs, le chef du patronat congolais a proposé la création d'un Fonds de développement stratégique.

"Il est ainsi proposé, à l'instar de ce qui a été réalisé dans de nombreux pays, de créer un fonds de développement stratégique, doté de ressources et de missions spécifiques dont l'indépendance, l'autonomie et la compétence garantiront sa capacité à mettre en œuvre de manière durable la vision stratégique de l'Etat et à agréger autour de lui des partenaires financiers extérieurs ", a proposé le président de la FEC.

Albert Yuma assigne à ce fonds de développement stratégique trois missions:"Aider l'Etat à formaliser sa stratégie autour d'un certain nombre de thématiques jugées par lui prioritaires, en garantissant le financement de la conception et l'évaluation socio-économique des différentes actions nécessaires à l'atteinte de ces objectifs ;Financer les actions et assurer les arbitrages. Le financement, pouvant s'effectuer au travers de prises de participation dans des projets, en don, en caution et garantie, etc. ; Veiller à la bonne exécution des différentes actions en lien avec les différents services de l'Etat".

Amédée MK

 

 
 

Articles similaires