Détournement des biens publics au Lualaba : une vingtaine d’ONG appellent la justice à approfondir des enquêtes contre le maire de Kolwezi

Ville de Kolwezi. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 25 mar 2021 13:43, Dans Corruption

Dans un communiqué de presse publié ce lundi 25 mars, les organisations de la société civile invitent le Procureur Général du Lualaba à déclasser sans suite les poursuites contre le coordonnateur de la Synergie des Organisations de la Société civile du Lualaba, œuvrant dans le secteur des ressources naturelles et à diligenter une enquête sur les détournements et la spoliation des biens publics à des usages privés par les autorités urbaines. 

Les organisations signataires de ce communiqué interpellent les autorités nationales et celles du Lualaba sur le comportement des autorités de la ville de Kolwezi qui, à leur en croire, spolient les terrains publics de la ville à leurs propres profits et usent des menaces contre les activistes de la société civile qui dénoncent les faits.

Elles appellent la justice congolaise à approfondir les enquêtes contre le maire de Kolwezi telles que ouvertes devant son office sous RI 684/PGO59 et demande aux autorités administratives l’annulation pure et simple de cet arrêté urbain.  De ce fait, ces ONG appellent les autorités du Lualaba à une gestion orthodoxe de la chose publique.

« Saisissant de cette occasion, nous appelons l’ensemble des mandataires publics à arrêter le détournement des biens publics en général et l’accaparement des terrains et immeubles de l'État à leurs propres profits et /ou de leurs proches », indique ce communiqué. 

Par ailleurs, pour avoir dénoncé publiquement les mauvais états des routes dans la ville de Kolwezi, le coordonnateur de la Synergie des Organisations de la Société civile du Lualaba, Donat Kambola, a été attaqué en justice sur plainte du maire de Kolwezi. Une procédure judiciaire que dénoncent les ONG signataires de ce communiqué.

« En effet, sur plainte de Madame le Maire de Kolwezi, le parquet de grande instance a ouvert un dossier RMP 1159 / PG.O59/ JNM à charge de Maître Donat Kambola, le coordonnateur de la Synergie des Organisations de la Société civile du Lualaba œuvrant dans le secteur des Ressources Naturelles qui a dénoncé publiquement les mauvais états des routes dans la ville de Kolwezi, et plus particulièrement un arrêté urbain de la maire portant désaffectation des parcelles de terre et du terrain de la ville aux membres du Conseil urbain de sécurité et de la CENI. Les organisations signataires notent que ces poursuites interviennent après la condamnation à mort des deux lanceurs d’alerte dans la dénonciation d’Afriland. Il est inadmissible que des telles pratiques continuent en violation de la loi et que les acteurs politiques cherchent à se servir de la justice pour faire taire les activistes qui dénoncent ces pratiques », dénoncent-elles. 

Ces ONG dénoncent également les menaces dont sont victimes plusieurs acteurs de la société civile au Lualaba. 

« L’acharnement contre les acteurs de la société civile menace la liberté d’expression et ternit l’image des autorités provinciales à œuvrer pour une gestion saine des ressources publiques », indique le communiqué de ces ONG. 

Plus d’une vingtaine d’ONG ont signé ce document. Il s’agit de : ACIDH, ADDH, ADEV, AFREWATCH, BEST, CARITAS KOLWEZI,CDC-RN, CODED, COGEP, Congo n'est pas à vendre, Congo nouveau, CORAP, DEDQ, Espoir ONGDH, FESO, Filimbi, IBGDH, JPT, MDR, OEARSE, Oil and mines governance center, PPLAAF, Resource matters, UNIS.

Jordan MAYENIKINI

 

 
 

Articles similaires