RDC :Les chiffres clés des indicateurs macro-économiques à fin octobre 2019 (BCC)

Taux de croissance
PAR Deskeco - 09 nov 2019, Dans Actualités

Le Comité de politique monétaire (CPM) a tenu, le vendredi 8 novembre sa 9ème réunion ordinaire de l’année sous la présidence du gouverneur de la Banque centrale (BCC), Déogratias Mutombo Mwana Nyembo. Le communiqué publié à l’issue de cette réunion renseigne les chiffres clés suivants des indicateurs macroéconomiques au 31 octobre 2019 : · Les estimations à la croissance, sur base des réalisations de production à fin septembre 2018, renseignent un taux de 4,6% après le taux de 5,1% estimé sur base des données à fin juin et une réalisation de 5,8% en 2018 ; · Le solde globale d’opinions des chefs d’entreprises est tombé à 3,4% venant de +6,8% en septembre 2019 et +11,5% en août dernier ; · Sur le marché des biens et services, le taux d’inflation s’est situé, en rythme annuel, à 0,42% au mois d’octobre contre 0,37% le mois précédent, portant le cumul à 3,56 contre 6,70% à la période correspondante de 2018. A ce rythme, le taux d’inflation se situerait à 4,14% à fin décembre 2019 face à un objectif de 7,00% à moyen terme ; · Finances publiques, le lancement des bons du trésor a permis à l’Etat de lever 62,0 milliards de CDF contre une prévision de 48,0 milliards de CDF, dans un contexte d’une forte demande des titres publics atteignant 137 milliards de CDF. L’exécution des opérations financières de l’Etat s’est clôturée par un déficit mensuel de 209,0 milliards de CDF après celui de 106,6 milliards de CDF le mois précédent. En cumul annuel, le solde de l’Etat affiche un déficit de 621,7 milliards de CDF ; · Marché de changes, une relative stabilité est observée. Le taux de change s’est situé à 1 654,0 CDF le dollar américain et 1 686,67 CDF, respectivement à l’interbancaire et au parallèle, soit des légères dépréciations mensuelles de 0,10% et 0,23%, portant les dépréciations cumulées à 1,14% et 0,69% ; · Réserves de change. L’exécution du budget en devise, au 31 octobre 2019, renseigne un déficit mensuel de 15,6 millions, induisant une contraction du niveau des réserves de change à 854,3 millions USD, soit 3,3 semaines d’importation des biens et services sur ressources propres ; · Secteur monétaire, il est noté une expansion des agrégats monétaires. La base monétaire a augmenté de 156,9 milliards CDF au mois d’octobre par rapport au mois précédent, se situant à 3 178,4 milliards de CDF ; · Au regard de toutes ces évolutions et après examen des facteurs de risque sur la stabilité du cadre macroéconomique, le CPM a décidé de maintenir inchangé le dispositif de la politique monétaire. Le taux directeur à 9%, les coefficients de réserve obligatoires sur les dépôts en devises à vue et à terme à 13,0% et 12,0% et ceux pour les dépôts en monnaie nationale à vue à 2,0% et 0%. Amédée MK

Articles similaires