Félix Tshisekedi demande aux investisseurs et partenaires de soutenir la RDC dans la préservation de la forêt

PAR Deskeco - 23 sep 2019, Dans Actualités

Selon lui, ce soutien de partenaires et autres investisseurs devrait se traduire notamment par des compensations financières et les transferts de technologies pour une gestion durable afin de diminuer  l’émission de gaz à effets de serre.

« Nous exhortons nos partenaires à soutenir effectivement mon Gouvernement dans nos efforts pour la préservation de l’écosystème de la forêt du Congo. Ce soutien devrait se réaliser par des compensations financières sérieuses, des partenariats efficaces et le transfert des technologies afin de permettre d’œuvrer de manière durable et par une action renforcée pour l’atténuation, l’adaptation et la diminution de gaz à effets de serre à la base du réchauffement climatique de la planète », a-t-il plaidé lors de l’Alliance pour les forêts tropicales qui s’est tenue ce lundi 23 septembre à l’occasion du sommet action climat.

La République Démocratique du Congo  est couverte par 135 millions d’hectares de forêt  dont 99 millions de forêts denses humides, soit 67% du territoire national.  Le pays détient 60% de la forêt du bassin du Congo qui s’étend entre le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée-Equatoriale. Et la Centrafrique.

La superficie de tourbières  que contient cette forêt du Bassin du Congo est estimée à 14 millions d’hectares ce qui est supérieure à la taille de l’Angleterre. Ces tourbières  contiennent un tiers du stock de carbone mondial des tourbières tropicales soit 105 milliards de tonnes. La destruction de ces tourbières va libérer dans l’atmosphère les gaz à effet de serre équivalent d’un pays industrialisé comme les Etats-Unis pendant 20 ans.

Auguy Mudiayi

 
 

Articles similaires