DEM et SMT, les deux filiales de SDA HOLDING de Philippe de Moerloose présentes en RDC

PAR Deskeco - 24 sep 2019, Dans Actualités

SDA HOLDING se décline en deux grands groupes, le Groupe SMT (SMT Holding, SMT Africa, SMT Benelux et SMT Great Britain) et le Groupe DEM (distributeur des engins de marque Hitachi, John deere Construction and Forestry, Wirtgen, John Deere Agriculture).

En Afrique, SDA HOLDING opère dans près de 30 pays essentiellement à travers SMT Africa et DEM Group. Et, en République démocratique du Congo SDA Holding opère à travers ses deux filiales : DEM RDC Sarl et SMT RDC.

Actif uniquement sur le continent africain, DEM a dû faire face à un début d’année compliqué sur ses plus grands marchés notamment l’Algérie où la situation politique affecte fortement le climat des affaires.

A Lire aussi: Le Groupe SDA Holding réalise un résultat net de 17 millions USD en 2018

Selon le rapport annuel, au cours de l’année 2018, DEM Group a bien progressé sur plusieurs appels d’offres relatifs à la livraison de machines de  génie civil et minières. DEM a également remporté la première  phase d’un appel d’offres agricole en République Démocratique du Congo, portant sur plus d’une centaine de machines.

Quant à SMT Africa, il est le distributeur exclusif de Volvo Construction Equipment, Volvo Trucks, Volvo Bus et Volvo Penta dans plus de 26 pays du Nord, du Centre et de l’Ouest de l’Afrique.  SMT Africa est aussi le distributeur officiel de Sennebogen, Dressta, SDLG, Mack Trucks, Dongfeng, Eicher et Volare.

SMT Africa propose toute une gamme d’engins de construction, de camions et de bus pour l’industrie qu’il s’agisse du BTP, du  secteur minier et des carrières, du transport et de la distribution de marchandises, de la gestion et du recyclage des déchets, de la construction de routes, du transport de personnes, de l’agriculture  et des eaux et forêts, de l’énergie ou encore du secteur portuaire  et maritime.

En 2018, SMT Africa a bénéficié, selon le groupe, d’une reprise de la demande dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.  La demande d’équipement a été particulièrement forte en République Démocratique du Congo, soutenue par la bonne tenue du secteur minier, renseigne la société.

Le report annuel 2018 de la société renseigne que le nombre d’unités vendues a augmenté tant sur le segment des équipements de construction (+22%) que  sur le segment des camions et bus (+48%). Le chiffre d’affaires de SMT Africa a ainsi augmenté de 22% à  209,6 millions € (2017: 172,3 millions €). L’ensemble des produits  (équipements neufs, service et pièces) ont contribués à la croissance des revenus.

Pour SDA HOLDING, 2018 a été une année charnière. La société a bouclé l’exercice sur un chiffre d’affaires record de 866 millions d’euros avec un bénéfice après impôt de 15,61 millions d'euros, renseigne le rapport de l'entreprise.

A Lire aussi: SDA HOLDING : L’empire économique de Philippe de Moerloose frôle 1 milliard USD de chiffre d’affaires en 2018 

L’augmentation des volumes de vente combinée au développement de l’activité après-vente ont eu pour effet  d’améliorer la rentabilité opérationnelle de SMT Africa en 2018. Le résultat opérationnel (EBIT) de SMT Africa a ainsi augmenté de  38% à 10,5 millions d’euros (2017: 7,6 millions d’euros).

Le groupe, dont SDA Holding est la holding faîtière, a vu le jour au début des années 1990, sous l’impulsion de son président et fondateur, Philippe de Moerloose. Celui-ci a toujours été convaincu de l’immense potentiel de croissance et de développement du continent africain. Spécialisé dans un premier temps dans la vente et l’exportation vers l’Afrique de pièces détachées automobiles, le groupe s’est rapidement diversifié au début des années 2000 en développant un important pôle de distribution automobile et d’engins lourds.

Amédée MK 

Articles similaires