Assemblée nationale :Les députés honoraires  réclament leurs arriérés de primes

PAR Deskeco - 30 mai 2019, Dans Actualités

C’est ce qu’a indiqué M. Munongo Banghy, président du Collectif des députés nationaux de 2006-2011, au sortir de cette audience. Ces députés honoraires ont donc salué l'esprit d'écoute et la sensibilité de l'honorable Jeannine Mabunda qui a promis de se pencher rapidement sur leur dossier.

« Nous sommes membres du Collectif des députés nationaux de la première législature de la troisième République. Notre délégation est venue rencontrer l’honorable présidente de l’Assemblée nationale pour, entre autres, la rente SESSOPA qui pose problème. Le deuxième problème c’est celui de la loi promulguée le 13 décembre et entrée en application 30 jours après sa publication dans le Journal officiel. Le troisième problème ce sont les arriérés qui sont restés pendants. Depuis 2011 à ce jour, nous n’avons jamais trouvé de solution. Mais parmi les bénéficiaires, 158 sont déjà décédés. Il y a-t-il eu pandémie dans ce pays pour que nous puissions perdre de ces hommes d’Etat qui ont beaucoup travaillé pour la refondation des institutions actuelles dans notre pays ? Alors, comme il y a eu changement à la tête de cette Assemblée nationale, nous sommes venus voir la présidente qui est une maman. Nous savons que les mamans savent bien voir les problèmes des enfants. Et nous osons croire que nous avons parlé avec une personne avertie. Et elle nous a écoutés. Elle nous a demandés d’attendre un peu. Elle nous a dit de ne pas nous fâcher. Qu’on patiente d’abord, le temps pour elle d’entrer dans des différents services qui entourent sa gestion pour la permettre à réserver une suite favorable à notre requête », a déclaré à la presse le député honoraire Munongo Banghy.

Avant de recevoir ces députés de la première législature, Mme Mabunda a eu un tête-à-tête avec la ministre d'Etat britannique pour l'Afrique, en charge des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mme Harriett  Baldwin, en visite en République démocratique du Congo. A l’issue de ces échanges, il ressort que l'Assemblée nationale peut désormais compter sur l'appui technique du gouvernement britannique pour son rayonnement et son efficacité qui devra profiter à toute la population congolaise.

Lepetit Baende

 
 

Articles similaires