RDC : Muhindo Nzangi lance les états généraux de l'ESU et envisage de grands changements dans ce secteur

Muhindo Nzangi, ministre de l'ESU. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 10 sep 2021 15:32, Dans Actualités

Le ministre Muhindo Nzangi Butondo, a lancé les travaux des états généraux de l'Enseignement ce vendredi 10 septembre à Lubumbashi. Le patron de l'ESU a exprimé sa satisfaction de constater une forte affluence sur le campus de l'Université de Lubumbashi pour participer aux assises des états généraux. 

Tout comme les précédentes assises qui ont apporté plusieurs innovations dans ce secteur, le ministre Muhindo Nzangi espère que les présentes assises puissent consacrer l'avènement de grands changements. Pour lui, "sans réformes audacieuses, il est Impossible d'améliorer notre système Éducatif".

Concernant le système LMD, Muhindo Nzangi a insisté sur la nécessité de son application effective.

" Comme dispose l'article 18 de la loi cadre du 11 février 2014 sur l'ESU, il est instituer le système LMD qui a pour objectif; d'harmoniser les cursus d'enseignement supérieur et faciliter la mobilité des étudiants dans l'échelle mondial. Et dans le cadre des stratégies sectoriels de l'éducation et de la formation de 2015 et 2016, il est attribué au ministère de l'ESU d'opérer dix réformes dont celle du basculement dans le système LMD qui passe à ce jour comme une priorité", a déclaré Muhindo Nzangi.

Ce dernier s'est farouchement opposé à la coexistence de deux systèmes au sein de l'enseignement supérieur et Universitaire congolais. 

"Je ne voudrais plus continuer à signer les diplômes de deux systèmes différents".

Il a également évoqué la non-viabilité de plusieurs universités et Instituts supérieurs en RDC.

"Au regard des résultats des contrôles de viabilité certaines universités peuvent être qualifiées des cantines à diplômes tout simplement déterminés à déverser dans la société des diplômés qui ne savent pas se défendre", a déploré Muhindo Nzangi Nzangi.

S'agissant des absences remarquées des professeurs au niveau des provinces par défaut de leurs charges horaires, Muhindo Nzangi a évoqué l'idée de conférer au ministère de l'ESU le pouvoir d'affecter les enseignants dans les universités en manque et pénurie des professeurs.

"Dans ce cas une prime supplémentaire des brousses seraient envisagées pour les enseignants qui accepteraient de rester en province", a-t-il proposé.

Notons que les derniers états généraux de l'ESU ont eu lieu, il ya 25 ans passés.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires