RDC : l'ECC exhorte F. Tshisekedi à veiller sur la dépolitisation des nominations dans les entreprises publiques et à réexaminer la taxe RAM

Église du Christ au Congo. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 24 mai 2021 08:53, Dans Actualités

Dans sa déclaration publiée, le dimanche 23 mai, le Comité exécutif national de l'Eglise du Christ au Congo (ECC), exhorte le président de la République, Félix Tshisekedi et le Gouvernement, concernant la situation socio-économique, à éviter la politisation des entreprises publiques lors des nominations des mandataires publics.

"Exhortons le Président de la République et le Gouvernement à veiller sur la dépolitisation des entreprises publiques lors des nominations des mandataires", indique la déclaration de l'ECC.

Cette confession religieuse invite aussi le gouvernement à réexaminer la taxe RAM.

"Invitons le Gouvernement à réexaminer la taxe RAM appliquée sur une population qui vit déjà au seuil de la pauvreté", ajoute ladite déclaration.

En outre, l'ECC appelle le Gouvernement Sama Lukonde à plus d'efforts pour améliorer la situation socio-économique du peuple congolais.

Par ailleurs, elle encourage la politique de la gratuité de l'enseignement et exhorte pour ce faire le Gouvernement, notamment : à la prise en charge des enseignants non mécanisés, la construction des nouvelles infrastructures éducatives ainsi qu'à améliorer les frais de fonctionnement des écoles et des bureaux gestionnaires.

Rappelons que le Comité exécutif national de l'ECC s'est réuni en 57ème session, du mercredi 19 au dimanche 23 mai 2021, au centre d'accueil Mgr Dr Shaumba à Kinshasa, sous le thème : "l'Eglise  face aux situations difficiles, 2 Tim 3, 1-11", pour examiner d'une part, la vie de l'Eglise et d'autre part, la situation sociopolitique du pays.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires