État de siège : le Gouverneur militaire Constant Ndima s'indigne de constater que la province du Nord-Kivu n'arrive pas à mobiliser 2 millions USD le mois

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 14 mai 2021 10:00, Dans Actualités

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba a échangé, le mercredi 12 mai, avec le personnel administratif du gouvernement provincial au gouvernorat de province.

Concernant la maximisation des recettes, le Gouverneur militaire a été indigné de constater qu’une grande province, si riche, comme le Nord-Kivu ne soit pas en mesure de mobiliser "2 millions de dollars le mois". 

De ce fait, il a promis de tenir compte de cette préoccupation parmi ses urgences et compte convoquer incessamment une réunion avec tous les responsables des régies financières pour une orientation quant à l’encadrement des recettes.

Le lieutenant-colonel Constant Ndima, a précisé qu’il n’est pas venu faire table rase, mais pour une mission bien précise : commander les opérations militaires et diriger l’administration provinciale. 

Il a encouragé la poursuite normale des projets en cours d’exécution avec les partenaires. 

Le Gouverneur militaire a tenu à rappeler à l'ordre son administration tout au long de cette période exceptionnelle de l’Etat de siège qui exige des mesures exceptionnelles. Le personnel politique présent a été exclu à la réunion étant donné que la communication concernait exclusivement le personnel administratif qui doit suppléer l’Autorité Provinciale et assumer les affaires courantes des services respectifs tout au long de la période de l’Etat de siège décrété par le Chef de l’Etat.

La mobilisation des recettes demeure une préoccupation majeure du gouvernement Sama Lukonde, un gage pour le développement économique de la RDC. 

D'ailleurs, le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi dans son discours devant la population de Kolwezi, ce jeudi 13 mai, a promis de suivre de près les criminels économiques de la RDC.

« Je suis fatigué de ce que je vois dans ce pays depuis des années : des étrangers viennent ici avec des poches vides et quand ils rentrent chez eux ils sont milliardaires pendant que nous restons pauvres », a-t-il dit.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires