RDC : "au 1er trimestre 2021, le solde de l’Etat affiche un léger excédent de 9,6 milliards de CDF alors que l'Etat était déficitaire en 2020" (BCC)

Banque Centrale du Congo. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 19 avr 2021 12:15, Dans Actualités

Le Comité de Politique Monétaire s’est réuni, vendredi 16 avril 2021, pour sa troisième réunion ordinaire de l’année, sous la présidence du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo Mwana Nyembo. 

Les échanges ont globalement porté sur les principaux faits économiques et financiers aux plans extérieur et intérieur ainsi que sur le dispositif adéquat de la politique monétaire à mettre en place au regard du contexte actuel et futur. 

De l’analyse de la conjoncture économique, monétaire et financière au plan intérieur, la BCC relève ce qui suit :

"Les dernières estimations de la croissance économique effectuées par la Commission des études statistiques et des comptes nationaux (CESCN), sur base des réalisations de la production à fin décembre 2020, renseignent un ralentissement de l’activité économique. En effet, la croissance du PIB réel s’est située à 1,7% contre 4,4% réalisée en 2019. Toutefois, cette croissance tient principalement de la performance du secteur minier, à la faveur des mesures de cantonnement des ouvriers dans les mines ainsi que de la bonne tenue des cours mondiaux des principaux produits d’exportation (le cuivre et cobalt)", renseigne le communiqué de la BCC.

La BCC note également qu'au mois de mars, les résultats de l’enquête effectuée auprès des chefs d’entreprises révèlent la confiance de ces derniers quant à l’évolution de la conjoncture économique à court terme. En effet, le solde brut d’opinions s’est établi à + 15,6% après +14,1% le mois précédent. 

Sur le marché des biens et services, la BCC renseigne aussi, qu'il a été noté la poursuite du ralentissement du rythme de formation des prix. En rythme mensuel, l’inflation est ressortie à 0,312% au mois de mars 2021 contre 0,347% en février dernier, portant le cumul annuel à 1,029%. Une tendance analogue a été également observée en glissement annuel où le taux d’inflation est établi à 15,146%. Dans ces conditions, toutes choses restant égales par ailleurs, l’inflation s’établirait à 4,538% à fin décembre 2021 face à un objectif de moyen terme de 7,0% fixé par la Banque Centrale.

Au niveau des finances publiques, à fin mars 2021, les opérations financières de l’Etat se sont clôturées par un déficit de 22,9 milliards de CDF, alors que le Trésor avait tablé sur un excédent de 23 milliards. Les recettes mensuelles mobilisées se sont chiffrées à 828,1 milliards de CDF, en dépassement de 5,1% de leurs prévisions mensuelles, et les dépenses exécutées ont atteint 851,0 milliards, exécutées en dépassement de 11,3 %. Toutefois, au premier trimestre 2021, le solde de l’Etat affiche un léger excédent de 9,6 milliards de CDF alors qu’à la période correspondante de 2020, l’Etat était déficitaire.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires