L'UE et ses États membres ont augmenté l'aide Publique aux pays partenaires à 15%, soit 66,8 milliards € en 2020

Union Européenne. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 14 avr 2021 14:26, Dans Actualités

L'Union Européenne (UE) et ses 27 États membres ont considérablement augmenté l'aide publique au développement (APD) en faveur des pays partenaires, à 66,8 milliards d'euros en 2020. Il s'agit d'une augmentation de 15% en termes nominaux et équivalente à 0,50% du revenu national brut collectif, contre 0,41% en 2019, selon les chiffres préliminaires publiés ce mardi 13 avril par l'Organisation de coopération et de développement économiques Comité d'aide au développement (OCDE-CAD). 

L’UE confirme ainsi sa position de premier donateur mondial, fournissant 46% de l’aide mondiale et d’autres donateurs du CAD. Et note avoir fait un grand pas en avant vers la réalisation de l’engagement de fournir au moins 0,7% du Revenu national brut  collectif d'ici 2030.

Dans la communication de l'UE, la commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a déclaré, ce qui suit : 

«L'UE a considérablement augmenté sa contribution à l'aide publique au développement par rapport à l'année dernière. ceci est crucial à un moment où tant de personnes dans nos pays partenaires sont confrontées à des défis sanitaires, économiques et sociaux importants liés à la crise du COVID-19. Les derniers chiffres montrent que 10 ans avant la date d'échéance pour tenir notre engagement de fournir 0,7% de notre Revenu National Brut collectif sous forme d'Aide Publique au Développement, nous sommes plus que jamais déterminés à atteindre cet objectif ».

Au total, 17 États membres ont augmenté leur Aide Publique au Développement en termes nominaux en 2020 par rapport à 2019, les plus fortes augmentations nominales provenant de l'Allemagne (+ 3310 millions d'euros), de la France (+ 1499 millions d'euros) et de la Suède (+ 921 millions d'euros), mais également d'Autriche, de Belgique, de Bulgarie, de Croatie, de Chypre, du Danemark, de Finlande, de Hongrie, de Lettonie, de Malte, de Pologne, de Roumanie, de Slovaquie et de Slovénie. 

En réponse à la pandémie de coronavirus, l'UE, ses États membres et les institutions financières européennes, ainsi que la Banque européenne d'investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, ont combiné leurs ressources financières en tant qu'Équipe Europe, mobilisant plus de 40 milliards d'euros pour soutenir les pays partenaires en 2020. 65% de ce montant a déjà été décaissé en 2020 pour répondre aux besoins humanitaires immédiats ; les systèmes de santé, d’eau, d’assainissement et de nutrition, ainsi qu'aux conséquences sociales et économiques de la pandémie. 

L'UE note que la nature sans précédent de la crise du COVID-19 a mis une pression énorme sur les finances publiques et la viabilité de la dette de nombreux pays en développement, affectant leur capacité à atteindre les objectifs de développement durable. 

Pour l'Union Européenne son Aide Publique au Développement est l'une des sources de financement pour réaliser les ODD, bien qu'une plus grande transparence soit nécessaire sur toutes les sources de financement pour le développement durable.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires