RDC : l’ODEP appelle à la suspension de deux directeurs de TRANSCO recrutés parmi les nouveaux inspecteurs de l’IGF

TRANSCO et ODEP. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 12 jan 2021 13:01, Dans Actualités

L’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) dénonce le recrutement à l’Inspection Générale des Finances (IGF), de Jhon André Bongi Blackson et Wasongolua Vumi, respectivement Directeur général a.i et Directeur administratif et financier de TRANSCO. Cette ONG fustige le fait que ces deux cadres de TRANSCO sont « impliqués » dans des malversations financières et que leur recrutement noirci la réputation de l’IGF.

De ce fait, l’ODEP demande, dans un communiqué publié ce mardi 12 janvier, à l’Inspecteur général de l’IGF de surseoir leurs nominations en attendant la clôture du dossier en instruction au parquet général de Matete.

« Le DG a.i de TRANSCO Jhon Andrew Bongi Blackson et son directeur administratif et financier, Mr. Wasongolua Vumi, impliqués dans des malversations financières font aujourd’hui partie des nouveaux inspecteurs recrutés par l’inspection générale des finances. Pour éviter de noircir la réputation de cette haute institution du contrôle des finances publiques, l’ODEP demande à l’Inspecteur général des Finances, Chef de service de surseoir leurs nominations, en attendant la clôture du dossier en instruction au parquet général de Matete », déplore l’ODEP.

Cette ONG appelle la justice à poursuivre l’instruction du dossier TRANSCO jusqu’à ce que l’argent détourné soit restitué au Trésor public.

« L’ODEP encourage le parquet général de MATETE à poursuivre l’instruction du dossier jusqu’à ce que justice soit rendue et que le fonds détourné de Transco soit restitué au trésor public », indique le communiqué de l’ODEP.

Pour rappel, l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) avait déposé, début octobre 2020, devant le parquet général de Matete au moins 130 pièces à conviction pour démontrer la mauvaise gestion au sein de TRANSCO, après la publication de son rapport sur cette entreprise publique. Plus d’une semaine plus tard, le parquet avait demandé à l’ODEP de confirmer sa dénonciation. Ce qui a été fait lundi 12 octobre de la même année. Dans son rapport, cette ONG a démontré qu’il y a eu détournement des subventions du gouvernement et des recettes par le Directeur Administratif et Financier. L’organisation a apporté des preuves sur les allégations des détournements des subventions de carburant, des recettes mobilisées par la société et la location des bus, des détournements des recettes publicitaires ainsi que la constitution des caisses parallèles. Mais jusqu’à ce jour aucun procès n’a été ouvert. 

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires