RDC : le FCC dénonce la tentative de corruption visant à débaucher ses députés nationaux

Les députés FCC
PAR Deskeco - 30 nov 2020 16:08, Dans Actualités

RDC : 305 députés du FCC dénoncent les tentatives de corruption visant à débaucher certains de leurs membres

Les députés nationaux membres du FCC dénoncent les tentatives de corruption visant à débaucher certains de ses membres pour faire basculer la majorité parlementaire. Dans une déclaration lue ce lundi 30 novembre au Palais du peuple, siège du Parlement, les députés du FCC préviennent d'ester en justice contre tous ceux qui sont à la base de ces manœuvres de débauchage.

"Nous condamnons les manœuvres de bas étages, vouées à l'échec, de certains acteurs politiques bien identifier pour tenter de changer de majorité parlementaire usant de corruption et des procédés fallacieux condamnables par nos lois, récemment évoqués par la plénière. Vouloir acheter la conscience d'un élu légitime du peuple, c'est affaiblir la bonne gouvernance et la démocratie congolaise, et biaiser la volonté du souverain primaire, seul détenteur du pouvoir au terme de l'article 5 de la constitution", disent les députés du FCC, dans une déclaration lue par Didi Manara, président du groupe parlementaire PPRD. 

Et d'ajouter : 

"Avec toutes les preuves de corruption qu'il détient, le FCC se réserve le droit d'ester en justice contre les corrupteurs et les corrompus". 

Le Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya avait rejeté, mardi lors d'une matinée politique, les accusations de corruption visant à faire basculer la majorité au niveau de l'Assemblée nationale. L'UDPS est accusée d'avoir corrompu certains députés du FCC par un montant de 7000 USD par tête pour quitter le FCC.

Jordan Mayenikini 

 
 

Articles similaires