RDC : la téléphonie mobile enregistre 38,078 millions d’abonnés actifs au premier trimestre 2020

abonnement télécom
PAR Deskeco - 30 juil 2020, Dans Actualités

Au premier trimestre 2020 (T1-20), le marché de la téléphonie mobile a enregistré une hausse du nombre d’abonnements actifs de l’ordre de 2,56% par rapport au trimestre précédent (T4-19), soit de plus de 37,123 millions à plus de 38,073 millions d’abonnements actifs, selon le rapport du premier trimestre de l’Observatoire du marché de la téléphonie mobile, une structure de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications au Congo (ARPTC).

A la fin du T1-20, l’opérateur Vodacom a compté le plus grand nombre d’abonnements, soit plus de 13,76 millions, tandis que le nombre le plus faible a été réalisé par l’opérateur Africell soit seulement 3,97 millions. Africell est le seul opérateur qui a enregistré une baisse du nombre d’abonnements au cours de la période. Orange et Airtel enregistre respectivement 10,529 millions et 9,799 millions d’abonnements.

A l’analyse des données de l’ARPTC, le marché de la téléphonie mobile reste dominé à plus de 99% par le type d’abonnements prépayés et moins de 1% seulement d’abonnement du type post payés. Tout aussi, à la fin du T1-20, les abonnements individuels (Grand public) représentent toujours plus de 99% du total des abonnements des opérateurs de la téléphonie mobile, les abonnements Corporates ne représentant que près de 1%.

« L’ensemble des opérateurs ont généré au T1-20 un volume de Trafic Voix de l’ordre de 3,260 Milliards de minutes dans les deux sens et un nombre total des SMS de 3,165 Milliards. Ainsi, il s’en est dégagé respectivement une baisse de 3,07% pour le trafic voix contre une hausse de 10,30% pour le nombre des SMS. Cependant, si pour l’ensemble du trafic la valeur du temps moyen d’utilisation du téléphone (MoU) a été évaluée à 31,3 minutes/abonné/mois au T4-19 contre 28,9 minutes/abonné/mois au T1-20. La valeur des MoU en international a été en dessous d’une minute soit à 0,41 minutes ; tandis que celle du roaming international a été encore très faible, soit à 0,017 minutes/abonné/mois au cours de la même période », renseigne le rapport de l’Observatoire du marché de la téléphonie mobile.

En ce qui concerne les services d’Internet Mobile, les souscriptions aux services d’Internet Mobile ont connues, selon ce document, une forte hausse de l’ordre de 5,55% soit 17,891 millions contre 16,95 millions des souscriptions. Ce qui implique qu’au terme du T1-20, le marché de l’Internet mobile a enregistré un taux de pénétration de l’ordre de 20% et un ARPU de 1,62 USD/mois. L’on note une hausse de l’ARPU de l’ordre de 7,42% par rapport au T4-19.

Quant au trafic Data, une hausse de l’ordre de 7,42% a été observée entre T4-19 et T1-20 soit, de 28,922 milliards de Mégabytes à 31,068 milliards de Mégabytes.

Signalons que les offres tarifaires pratiquées au cours de la période, les tarifs planchers des services de détails « On-Net » et « Off-net », tels que régulés par la décision de l’ARPTC, sont restés plus ou moins stables soit respectivement de 0,061$/minute et de 0,088$/minute. Les tarifs moyens pratiqués par 1 Short Message Service 6 ARPTC/Observatoire du Marché de la Téléphonie Mobile T1-20 par l’ensemble des opérateurs sont évalués autour de 0,0998$/min pour les services On-net et 0,113$/ min pour les services Off-net. Ainsi l’on note qu’entre ces deux tarifs planchers, les opérateurs ont multipliés des offres forfaitaires largement très variées aussi bien sur les services de la voix que sur les Data, selon l’ARPTC.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires