Procès Kamerhe et consorts : plusieurs personnalités citées vont comparaître

Kamerhe
PAR Deskeco - 25 mai 2020, Dans Actualités

RDC/Procès 100 jours : la seconde audience fixée le 03 juin pour attendre certains temoins

La Cour a décidé, ce lundi 25 mai 2020, de reprendre la prochaine audience dans le procès Vital Kamerhe et ses co-détenus le 03 juin 2020. Il sera question pour le Tribunal d'entendre certains témoins cités dans cette affaire de 100 jours. Ce lundi, le tribunal a procédé à l'instruction du fond de l’affaire.

L'audience avait débuté à 9 heures, heure locale, avec le premier à la barre, l’homme  d’affaire libanais Samih Jamaal, directeur général de la Société Samibo,  et co-prévenu de Vital Kamerhe. 

Samih Jamaal a clamé son innocence en présentant plusieurs documents pour justifier les transactions qu’il a effectuées dans le cadre de l’achat des maisons préfabriquées dont il lui est reproché des faits infractionnels.

« Je suis innocent. Je ne sais pas ce que je fais ici depuis trois mois», ne cessait de clamer Samih Jammal devant le tribunal.

Le tribunal a entendu chaque prévenu sur les faits qui lui sont reprochés.Les premières questions qui ont été posées à Vital tournaient autour de la procédure de sélection de la société Samibo de l’homme d’affaires libanais Samih Jammal dans le cadre du marché des maisons préfabriquées.

Kamerhe a renvoyé la responsabilité de ce choix à Justin Bitakwira, à l’époque ministre du développement rural qui avait signé le contrat.

Justin Bitakwira Bihona-Hayi, justement, avait déjà été confronté à Vital Kamerhe quelques semaines plutôt à la prison de Makala.Son nom est revenu plusieurs fois au cours de cette audience.

Le tribunal a jugé l'audition des témoins opportun et fait droit à la requête de la partie civile et a cité les témoins concernés à comparaître pour audition.

Durant ses différentes interventions, Vital Kamerhe a appelé la République et le ministère public à démontrer par quel mécanisme il a participé au détournement des deniers publics.

Pour rappel, Vital Kamerhe est accusé de détournement de deniers publics dans le cadre du programme d'urgence de 100 premiers jours du chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Jordan Mayenikini

 
 

Articles similaires