Covid-19 en RDC : l’ODEP propose d’alimenter le Fonds national de solidarité avec un prélèvement de 25% des émoluments du personnel politique

gouvernement ilunkamba
PAR Deskeco - 02 avr 2020, Dans Finances

L’Observatoire de la Dépense publique (ODEP) a adressé, le mercredi 1er avril, une correspondance au Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, pour lui communiquer ses réflexions quant au financement de la riposte contre la pandémie de coronavirus.

Pour l’ODEP, il faut « une approche multisectorielle qui prend en compte tous les effets  négatifs touchant plusieurs secteurs » dans la riposte contre le covid-19.

En ce qui concerne le financement du Fonds national de solidarité créé par le gouvernement, cette organisation de la société civile suggère notamment une réduction de 25% des émoluments du personnel politique.

« Nous proposons que le fonds de solidarité soit alimenté entre autre par la réduction de 25% des émoluments du personnel politique depuis les provinces jusqu'au niveau national », indique la correspondance de l’ODEP signée par son président du Conseil d’administration, le professeur Florimond Muteba Tshitenge.

A (RE) lire: Voici les grandes lignes de dépenses du budget de Dr. Muyembe de la riposte contre le covid-19

En début de semaine, l’ODEP a proposé une feuille de route de la riposte contre la pandémie de coronavirus en RDC. Sur le budget de 135 millions USD proposé par le Comité multisectoriel de riposte contre le covid-19 dirigé par le Docteur Jacques Muyembe, cette organisation, qui œuvre pour le contrôle citoyen des finances publiques,  a suggéré au gouvernement de créér carrément « PMUR –Covid 19 » (Programme Multisectorielle d’urgence pour la Riposte contre le Coronavirus 19).

A (RE) lire: L'ODEP propose un Programme multisectoriel de 2,2 milliards dans la riposte contre le covid-19

Selon ses prévisions, l’ODEP propose que 500 millions USD soient débloqués à court terme et environ 1 milliard 700 millions USD à moyen et long terme "pour faire face à la pandémie de coronavirus et ses Impacts sur l’économie, tout en incluant les provinces".

C’est depuis le 10 mars que la RDC est touchée par le coronavirus. Outre Kinshasa, les provinces du Nord et Sud-Kivu et l’Ituri sont également touchées. A ce jour, le pays compte 123 cas confirmés dont 11 décès et 3 guéris.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires