RDC : le député Guy Mafuta appelle le ministre des Mines à déchoir les titres miniers non en règle

Palais du peuple
PAR Deskeco - 05 mar 2020, Dans Actualités

Dans une question écrite déposée à l’Assemblée nationale le mardi 03 mars, le député Guy Mafuta Kabongo sollicite l’implication du ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, afin d’obtenir la déchéance des titres miniers non en règle avec l’Etat congolais.

De retour de Tshikapa (Kasaï) sa circonscription électorale, il dit constater l'inaccessibilité des populations locales aux ressources minérales comme le diamant, car dit-il, la majorité des périmètres détenus par des particuliers sont inexploités et non en règle avec la loi. Pour lui, ces périmètres non exploités doivent être déchus par un arrêté du Ministre des mines.

« Lequel arrêté n’est jamais pris depuis le dernier recensement en 2016. Il faut que la déchéance soit prononcée et transformer ces périmètres exclusifs en zones d’exploitation artisanales pour permettre aux populations locales et creuseurs d’accéder à ces ressources sur leurs terres. Il faut en outre réduire le coût d’agrément des coopératives pour lutter contre l’exploitation clandestine des minerais », fait-il savoir.

Cette démarche, selon Guy Mafuta, vise à faire profiter en amont le diamant à la population de Tshikapa.

« Qu'est-ce-qui empêche à votre autorité d'user de vos prérogatives et compétences pour prononcer la déchéance de ces titres miniers dans la mesure où les rapports des structures spécialisées dont le cadastre minier existent ? Lesdits périmètres continuant éternellement à porter les étiquettes du genre : en cours de déchéance, à déchoir, déchus mais actifs faute d'un arrêté ministériel censé être prise par vous », peut-on lire sur sa lettre transmise à l'assemblée nationale.

 La République démocratique du Congo accuse un déficit en zones d'exploitation artisanale (ZEA). Ce qui fait que très souvent, les populations riveraines exploitent illégalement dans les permis dûment attribués aux sociétés minières, suscitant des conflits entre exploitants artisanaux et les industriels. 

Jordan Mayenikini 

 
 

Articles similaires