RDC : le gouvernement autorise le redémarrage du Réacteur TRICO II du Commissariat général à l'énergie atomique

centre nucléaire
PAR Deskeco - 21 fév 2020, Dans Actualités

Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation, José Mpanda Kabangu, a sollicité, lors du Conseil des ministres tenu le jeudi 20 février sous la direction du président de la République, « l’autorisation de procéder au redémarrage du réacteur de recherche TRICO II du Commissariat Général de l’Energie atomique ».

« Après débats et délibérations le Conseil a donné son accord pour le redémarrage du Réacteur TRICO II et autorisé le Ministre de la Recherche Scientifique à aller faire part de la position de la RDC à la réunion de Vienne au courant de ce mois de février 2020 », note le compte rendu du Conseil des ministres fait par le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele.

Le CGEA dispose de deux réacteurs implantés sur le site du Campus Universitaire de Kinshasa. Ces réacteurs sont destinés à la recherche scientifique et à la formation. C’est depuis novembre 2004 que le réacteur de recherche Triga MK II de Kinshasa est à l’arrêt prolongé. Des problèmes de sûreté constatés lors d’une des missions de revue effectuée en octobre 2004, ont conduit à cette décision.

C’est en 1961 que la RDC deviendra membre de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). En 1963, le gouvernement congolais et d’autres gouvernements d’Afrique Centrale avaient demandé à l’AIEA de transformer le Centre Triga-Congo (Trico) en Centre Régional pour l’Afrique Centrale.  

En 1978, le Commissariat des Sciences Nucléaires (CSN) céda la place au Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA). Et depuis lors, l’Ordonnance-loi n°78-195 transformait le CGEA à une entreprise publique à caractère scientifique, technologique et industriel. Tandis que le Centre Nucléaire Triga-Congo (Trico) fut transformé en Centre Régional d’Etudes Nucléaires de Kinshasa (CREN-K) dont la majeure partie d’activités est restée d’application locale en RDC.

Notons que la RDC regorge d’énormes potentialités nucléaires. C’est grâce à ses ressources en uranium qu’elle a contribué d’une manière significative, à l’essor de l’énergie nucléaire dans le monde. C’est ainsi qu’en date du 06 juin 1959, la RDC fut le premier pays africain à se doter d’un réacteur nucléaire. Il s’agit du réacteur Triga MK I, construit intégralement sur financement congolais.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires