RDC :Le gouvernement prend la résolution de mettre l'ARE et l'ANSER pour rendre effective la libéralisation du secteur de l'électricité

Énergie
PAR Deskeco - 30 nov 2019, Dans Actualités

Le linistre des ressources hydrauliques et électricité à remis sur la table du Conseil des Ministres du 29 novembre les deux dossiers relatifs à la mise en place du Conseil d’Administration et du Comité de gestion de l’Autorité de Régulation du secteur de l’Electricité (A.R.E) et de l’Agence Nationale de l’Electrification et des services énergétiques en milieu rural et péri-urbain (ANSER).

Rappelons que c’est depuis le 17 juin 2014 que la loi n°14/ 011 relative au secteur de l’électricité a été promulguée en République démocratique du Congo. Cette loi consacre la libéralisation du secteur de l’électricité ainsi que la création de l’A.R.E., de l’A.N.S.E.R qui, comme établissements publics, ont été créées par les Décrets subséquents n°16/013 et 16/014.

En effet, l’opérationnalisation de ces établissements publics a pris un très grand retard qui a impacté négativement le secteur. C’est dans cet esprit que le Ministre a sollicité l’approbation de son initiative par le Conseil des Ministres.

"Après débats et délibérations, le Conseil des Ministres a approuvé la proposition de constituer les organes de l’A.R.E et de l’A.N.S.E.R , tout en demandant d’associer le Ministre du Développement Rural, compétent pour les aspects de l’électrification des secteurs ruraux, à la mise en place à intervenir", note le compte rendu du Conseil des ministres. 

Dans plusieurs conférences sur l'énergie, les opérateurs économiques n'ont cessé d'évoquer cette question de la nécessité de ces institutions pour rendre effective la libéralisation du secteur afin d'attirer les investissements potentiels qui existent. 

Amédée MK 

Articles similaires