RDC : Mystère sur la ventilation des dépenses lors de la première tournée régionale du président de la République

PAR Deskeco - 26 fév 2019, Dans Actualités

Après sa mission dans la sous-région et le sommet de l’union africaine, le Président de la République, a reversé un reliquat de 163.000 USD à la Banque Centrale du Congo. Le document publié par la presse n’a fait aucune mention sur le montant reçu, ni la ventilation des dépenses ayant conduit à cette différence. Ce geste a suscité des interrogations dans les médias et a mis sur la table la question de la transparence budgétaire. La rédaction de DESKECO.COM a parcouru quelques documents pour éclairer ses lecteurs sur le sujet.

Avant tout, il faut noter que l’exécution du budget est tenue conformément à une circulaire pris par le Ministre ayant en charge le budget. Pour l’exercice en cours, les instructions relatives à l’exécution de la loi des finances 2019 a renseigné le taux applicable pour le frais journaliers ou indemnités de mission des différentes personnalités, notamment politique et administratif à l’intérieur du pays et à l’étranger.

En ce qui concerne les indemnités dus au chef de l’Etat, il est prévu un montant de 860 USD pour un déplacement dans la zone Euro et 960 USD pour la Zone Afrique par Jour. “Selon l’importance de la mission et le niveau de représentativité, il peut être incorporé dans les dépenses de missions, celles liés aux frais de réception, des délégations et de déplacement interne. Ces frais sont prévus à 8000 USD par jour pour le Président de la République, 4.500 USD pour le directeur de cabinet et 4 250 USD pour les conseillés pour déplacement à l’étranger”, indique la circulaire.

Cependant, le Budget 2019 de fonctionnement de la Présidence de la République est de 1 673 851,7 USD. Les frais pour les titres de voyages à l’étranger sont fixés à hauteur de 514 923 USD pour toute l’année.  Les prévisions linéaires des dépenses de fonctionnement pour le mois de Janvier s’élève à 139 487 USD. A la clôture de la période, cette ligne budgétaire a connu un taux d’exécution de 98.655 USD soit 70,7%, indique le rapport du Ministère du Budget sur l’exécution du budget de janvier.

En comparant le taux applicable au titre de voyage à l’étranger pour le Président de la République et les membres de sa délégation, en une semaine cette ligne budgétaire coûterait 533 750 USD. Au Ministère du Budget, on indique que le montant pourrait être plus élevé que celui-là. “Pour ce déplacement, la Présidence de la République a bénéficié d’une mise à disposition des fonds”, indique la même source.

Précisions que la Présidence de la République a d’autres lignes budgétaires à côté de celui de fonctionnement il y a notamment un budget de rémunération, un budget d’investissement, etc.

Des dépassements budgétaires en vue

“Il est évident que les dépassements enregistrés avec l’ancien régime soient encore d’actualité. Le fait d’accepter une mise à disposition des fonds, sans utilisé le circuit de la dépense publique est un mauvais signe”, indique un expert du ministère du Budget. “Jusque-là, nous n’avons aucune information sur le montant réel décaissé par la Banque centrale”, nous confie une source sous couvert d’anonymat.

Pourtant entre 2012-2018, la Présidence de la République a été en tête des institutions de la RDC, qui consommaient le budget en dépassement. Pour changer cette image, la cellule budgétaire de la Présidence de la République doit respecter le circuit de la dépense publique et ses lignes budgétaires. La transparence et la redevabilité sont les deux grands piliers de la bonne gouvernance des finances publiques, qui doivent être d’application.

VM

Articles similaires