RDC : Matata Ponyo et Kinkiey Mulumba font le ponce Pilate dans le dossier fibre optique

PAR Deskeco - 05 mar 2019, Dans Actualités

Le dossier fibre optique est un des plus grands scandales de la République de ces dix dernières années sous l'ère Joseph Kabila. Un projet qui a été mal négocié, mal exécuté et mal géré. Des individus s’en sont mis plein les poches par des détournements et des rétrocommissions  au dépend de l'intérêt supérieur de la nation.

Pire, personne n'a été sanctionné jusqu'à ce jour. Le dossier fibre optique est un cas d'école de l'impunité en République démocratique du Congo. La Fibre optique de la RDC est la plus chère du continent mais n'apporte aucun résultat escompté. Le coût de connexion internet est non seulement cher, par rapport au pouvoir d'achat de la majorité des Congolais, mais aussi la fluidité attendue dans le volume de trafic n'a jamais été au rendez-vous.

Ce dossier de la fibre optique est revenu dans l'actualité le week-end dernier suite aux déclarations de deux personnalités qui ont eu à gérer ce dossier pendant qu'ils étaient au gouvernement.

"Je répète : je n'ai jamais signé un seul contrat de fibre optique. Tout à été bouclé par mes prédécesseurs. Aucun choix NTIC n'a été opéré par moi, tout à été fait par le PM Matata. D'où ma durée ! Heureux d'avoir été celui qui a écrit /lu le discours de Muanda" a noté le professeur Kinkiey Mulumba sur son compte tweeter.

Ce post a été directement suivi par celui de l'ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo. "Comme le ministre Kinkiey vient de le corriger, le contrat de fibre optique à été signé avant notre avènement au gouvernement comme premier ministre. Donc je n'ai jamais été impliqué dans la signature de ce contrat", à tweeté Augustin Matata le 2 mars.

Kinkiey Mulumba a été  ministre des NTIC sous l'exécution de ce projet et c'est lui qui a fait le discours d'inauguration en juillet 2013 comme il le dit lui-même dans son tweet. Quant à Augustin Matata Ponyo il a été  Premier ministre d'avril 2012 à Novembre 2012016. Avant Matata, c'est le gouvernement d'Adolphe Muzito qui était en fonction.

Il faut noter que ces déclarations interviennent alors qu'il y a des conciliabules politiques pour la formation du nouveau gouvernement dans lequel les Congolais n'aimeraient pas voir des dirigeants impliqués dans des dossiers sales. De plus en plus des organisations de la Société civile interpellent le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, de composer un gouvernement avec des personnalités compétentes et intègres.

A Lire aussi: RDC : les 10 dossiers économiques sales de la République

Le 2 mars, alors que le président de la République présentait son programme d'urgence pour ses 100 premiers jours, la foule scandait "nous ne voulons plus des voleurs et des corrompus" dans le gouvernement.

DESKECO.COM avait classé le dossier de la fibre optique parmi les 10 dossiers économiques sales de la République.

Amédée MK

Articles similaires