RDC : Les industriels du bois rejettent les accusations de Global Witness sur IFCO et COTREFOR

PAR Deskeco - 21 mar 2019, Dans Actualités

Le président de la Fédération des industriels du bois (FIB), Gabriel Mola Motiya (photo), a réfuté toutes les accusations de Global Witness contre les sociétés d'exploitation du bois IFCO et COTREFOR opérant en République démocratique du Congo.

"La Fédération des industriels du bois (FIB) condamne fermement les déclarations faites par M. Colin Robertson sur la chaîne de Radio RFI et les allégations contenues dans ce document, et tient à préciser que son membre, Industrie Forestière du Congo (IFCO) a scrupuleusement respecté les exigences en matière de création d'entreprises en République démocratique du Congo, qu'elle a acquis légalement ses concessions forestières et qu'elle travaille en toute légalité et en étroite collaboration avec les administrations établies en RDC", a déclaré le président de la FIB au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 21 mars au Centre Béthanie à Kinshasa.

"La FIB réfute totalement les allégations contenues dans le document de Global Witness "Buyers Beware",  mars 2019” et les déclarations faites sur les médias et condamne de la manière la plus forte la démarche menée par Global Witness ", a encore dit Gabriel Mola.

Global Witness dans son rapport a allégué qu'IFCO a opéré dans l'illégalité entre mars et avril 2018. Ce que la FIB récuse.

" Après toutes les vérifications faites sur les éléments ayant motivé la suspension des activités au mois de février 2018, l'administration provinciale a bien pu constater qu' IFCO payé régulièrement toutes ses taxes (superficie et autres), que le code du travail est scrupuleusement respecté par IFCO, que les clauses sociales du bloc d'aménagement Quinquennal n°1 sont bien exécutés, et qu'il existe bel et bien une clause sociale avec les communautés du Groupement Loma sur le Bloc d'aménagement Quinquennal n°2 couvrant les Assiettes Annuelles de coupe de la période de 2018 à 2022. Ces observations ont amené les activités d'IFCO sur la concession Baulu tout en félicitant notre membre du travail abattu ", a soutenu le président de la FIB.

Dans son rapport, Global Witness soutient encore que la société COTREFOR” a exploité la forêt en dehors des périmètres autorisés, créant des routes forestières débordant de 2 à 20 km sur une forêt située à l'extérieur de la zone de la coupe autorisée”.

" Nous tenons à rappeler que Global Witness n'a pas le monopole de l'analyse de l'imagerie satellitaire. Encore, faudrait-il que cette analyse soit faite de la manière la plus objective possible... Cette section de route représentait une avance route sur le Bloc Quinquennal 2018-2022 dont le Plan de Gestion avait été soumis à l'administration depuis mars 2017 et le Plan Annuel d'opérations de l'AAC 2-1 avait été déposé en septembre 2017. Il convient de rappeler que COTREFOR avait reçu de l'administration forestière, des notifications de validation de tous ces supports de planification”, a expliqué le président de la FIB.

Amédée MK

Articles similaires