RDC : Le financement du "Programme 100 premiers jours" creuse le déficit des finances publiques

PAR Deskeco - 04 mai 2019, Dans Actualités

A l'occasion donc de 100 premiers jours de Félix Tshisekedi, DESKECO.COM inaugure ici une série d'articles, dans tous les secteurs socio-économiques, pour scruter les premiers pas du nouveau président de la République, voté essentiellement pour imprimer un "changement " dans la gouvernance de la République démocratique du Congo.

Ici, nous analysons juste la gestion des finances publiques qui est caractérisée par un déficit continue depuis le début de l'année. Ce déficit est attesté par la Banque centrale du Congo (BCC) dans ses diverses analyses.

En effet, à l'issue de sa troisième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM), tenue le mardi 30 avril, la Banque centrale du Congo a indiqué non seulement un déficit des finances publiques au mois de mars 2019 mais aussi en cumul annuel.

"Quant aux finances publiques, à fin mars 2019, l’exécution des opérations de l’Etat s’est clôturée par un déficit de 54,4 milliards de CDF, alors que l’Etat prévoyait un léger excédent de 0,2 milliard de CDF", note le communiqué de la BCC publié à l'issue de cette réunion du Comité de politique monétaire.

Dans son explication, le gouverneur de l'institut d'émission a été très clair, attribuant ce déficit au financement du Programme d'urgence de 100 premiers jours du Président de la République.

« Ce déficit tient principalement de la hausse des dépenses plutôt que de la faiblesse des recettes. Les dépenses ont été portées également par celles exécutées dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’urgence du chef de l’Etat », a indiqué Déogratias Mutombo.

En cumul annuel, la situation du Trésor indique un déficit de 43,3 milliards de CDF contre un déficit programmé de 29,4 milliards de CDF, a précisé la BCC.

Toutefois, le CPM a soutenu que la situation devrait s’améliorer au mois d’avril qui constitue une échéance fiscale importante. Le gouverneur de la  banque centrale table sur le retour de “l'équilibre budgétaire” à l'issue du mois d'avril 2019 et prévoit même "un excédent assez confortable de plus ou moins 50 milliards CDF" des finances publiques.

Le président de la République avait lancé son Programme d'urgence de 100 premiers jours le 2 mars 2019. Ce programme a été chiffré à 304 millions USD dont 206,67 millions USD devraient provenir du trésor public, 27,36 millions USD du FONER (Fonds pour l'entretien des routes) et 70,09 millions USD du FPI (Fonds de promotion de l’industrie). Ce programme prévoit des travaux d'urgence de construction ou de réhabilitation des infrastructures de base sur l'ensemble de la RDC et l'amélioration des conditions de vie des Congolais.

Amédée MK

Articles similaires