RDC : Félix Tshisekedi appelé à interdire l’exploitation pétrolière dans le Parc des Virunga

PAR Deskeco - 29 jan 2019 09:58, Dans Actualités

Les pêcheurs individuels du Lac Édouard, au niveau du Parc national des Virunga au Nord-Kivu, ont, dans une correspondance le vendredi 25 janvier, appelé le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à interdire l'exploitation du pétrole sur ce site protégé.

Réunis au sein de leur fédération, la FECOPEILE, les pêcheurs  du lac Édouard sollicitent du nouveau Chef de l’Etat de privilégier l’intérêt supérieur de la Nation "en préservant les acquis souverains qui garantissent la protection de la nature" .

Dans cette correspondance, les pêcheurs du Lac Edouard ont salué le projet de société multidimensionnel de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, « visant à contribuer à l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais, et rassurer à ce dernier une garantie de vie la plus meilleure et prospère profitable aux générations futures ».

Le secrétaire exécutif provincial de la FECOPEILE, M. Josué Kambasu Mukura, a confié à la presse que les pêcheurs  sollicitent du nouveau Président de la République de s’investir plus dans le développement économique durable au cours de sa première mandature. Selon lui, la politique du nouveau président de la République devra être basé sur "la bonne gouvernance des ressources naturelles, dans le respect des droits et intérêts des communautés locales et peuples Autochtones" .

Cette association appelle les nouveaux dirigeants à mettre "un accent particulier sur l’interdiction de l’exploitation dangereuse du pétrole dans le Lac Édouard".

Dans sa lettre, M. Josué Kambasu Mukura demande au Chef de l’Etat de « Protéger le Parc national des Virunga en général, et le Lac Edouard en particulier, contre toute initiative d’exploitation du pétrole et autres menaces telles que le braconnage, la déforestation et la pêche illicite au profit de la Nation congolaise et au reste du monde. Surtout que le Parc des Virunga est un site du patrimoine mondial de l’Unesco. Et de restaurer la sécurité et la paix dans le paysage Virunga et surtout dans le Parc national des Virunga, et sur le Lac Edouard en particulier”.

 

Projet contesté

Le Parc national des Virunga est menacé par un projet d'exploitation pétrolière déjà approuvé par l'ancien régime. Depuis juin 2010, l’ex Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, avait signé une Ordonnance présidentielle portant exploration et production du pétrole dans le bloc 5 du rift albertine Est-Rdc, par l’entreprise britannique Soco International.

La zone de cette exploitation pétrolière couvre une superficie de 7.000 kilomètres carrés. Et les concessions pétrolières couvrent 85 % de cette aire protégée. Les communautés riveraines, ont toujours redouté les conséquences incalculables sur les ressources halieutiques du Lac Édouard de ces mesures prises par le Gouvernement, en assignant, sans consultation préalable, l’occupation du parc et ses environs aux compagnies pétrolières.

Les acteurs locaux fustigent le fait que les valeurs économiques et biologiques de ce site soient menacées par les braconniers, mais aussi par l’Etat congolais. Ils ont toujours émis le vœu de voir la Rdc privilégier l’économie verte au projet d’exploitation pétrolière dans ce parc.

Plusieurs tentatives de protestation contre cette exploitation ont échoué jusqu’à ce jour. «La conservation de ce parc est un enjeu mondial, il apporte aussi des moyens de subsistance essentiels aux communautés locales. Il est nécessaire d’élaborer un scénario alternatif de développement, qui soit durable sur le long terme, et qui apporte aux populations locales de réels bénéfices sans mettre en péril la survie des espèces locales », a autrefois indiqué l’environnementaliste congolais René Ngongo, réagissant sur le projet d'exploitation pétrolière dans le parc.

A propos du Parc des Virunga

Le Parc national des Virunga est le plus ancien parc national d’Afrique. Il est créé depuis 1925, principalement pour protéger les gorilles de montagne vivant dans les forêts du massif des Virunga. Il est situé dans l'Est de la RDC et couvre en partie les montagnes des Virunga, près du Rwanda et de l'Ouganda.

Le Parc national des Virunga est très riche par sa faune et sa flore. Il présente l'une des densités de population de la faune les plus élevées d'Afrique, avec plus de 400 habitants par km². Il dispose d’une biodiversité exceptionnelle qui s’étend sur ses 8.000 km² de volcans, de forêts et de montagnes avec ses familles de gorilles des montagnes et ses paysages spectaculaires.

Son écosystème exceptionnel et sa valeur écologique incomparable lui ont valu, depuis 1979, le statut du site du patrimoine mondial de l’Unesco. Mais ces menaces d’exploitation pétrolière ont poussé l’Unesco à classer ce site depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Le journal américain « New York Times », dans un classement des sites touristiques dans le monde en 2016, avait placé le Parc des Virunga au 19ème rang des 52 destinations à visiter sur la planète, le qualifiant de « l’un des endroits les plus époustouflants sur la terre ».

Lepetit Baende

 
 

Articles similaires