Kyungu : « Katumbi ne va moisir à l’étranger, il doit rentrer au pays »

PAR Deskeco - 26 jan 2019, Dans Actualités

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, coordinateur de la plateforme Lamuka dans le Grand-Katanga, a tenu une conférence de presse à Kinshasa au cours de laquelle il a tenté de calmer la tension qui couve entre les militants de l’UDPS et ceux de Lamuka. Il a également plaidé pour le retour de Katumbi.

« Surtout, qu’on arrête des insanités. Moise katumbi ne va mourir ou moisir à l’étranger. Il doit rentrer chez lui, au pays », a t-il déclaré au cours de la conférence de presse organisée à Kinshasa ce samedi avant de poursuivre :« A Genève, c’est lui qui a voté à deux reprises pour Félix Tshisekedi, même contre les avis des certains grands cadres du G7 que nous sommes », a t-il déclaré.

Poursuivi et condamné en RDC – pour plusieurs chefs d’accusations que ses avocats qualifient de « procès politiques » –, il vit en Europe depuis. Moïse Katumbi et son avocat Éric Dupond-Moretti ont fait appel à la justice internationale en déposant une plainte contre le gouvernement congolais au Comité des droits de l'Homme afin de dénoncer l'acharnement judiciaire dont Moïse Katumbi et ses proches se disent victimes depuis le passage à l'opposition. Le Comité des droits de l'Homme, dans une lettre adressée au gouvernement congolais le 13 juin 2017 a demandé que Moïse Katumbi « puisse rentrer en République démocratique du Congo et puisse participer librement et en toute sécurité, en tant que candidat, aux élections présidentielles prévues pour la fin de 2017 ». Jusque-là, le gouvernement n'a toujours pas appliqué cette demande de l'ONU.

Articles similaires