RDC : La megapole Kinshasa peine à mobiliser 10 millions USD de recettes par mois (Ngobila)

PAR Deskeco - 19 oct 2019, Dans Actualités

Dans le but d’avoir un budget crédible et capable de répondre aux multiples besoins des kinois, la Ville de Kinshasa a entamé, le vendredi 18 octobre, les travaux des conférences budgétaires pour l’exercice 2020. Cette activité est organisée avec l’appuis de la Banque Mondiale, à travers le projet « PROFIT-CONGO », piloté par le Comité d’Orientation de la réforme des finances publiques ‘COREF).

Dans son mot d’ouverture, le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila indiqué que la Ville de Kinshasa ne parvient pas à mobiliser plus des ressources. c’est pour cette raison, qu’il a promis de travailler pour changer les choses afin d’exécuter le programme de son Gouvernement.

« La ville de Kinshasa ne parvient pas à mobiliser 10 millions USD par mois, suite à la non activation de certains actes générateurs transférés en provinces et multiples défis auxquels nous faisons face. Je m’engage à rendre notre service d’encadrement des recettes efficaces pour donner plus des moyens de la province. Ainsi, j’ai pris un arrêté pour des orientations précises en vue de l’application effective de l’ordonnance-loi du 13 mars 2018 fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevance de la province et de l’entité territoriale décentralisée ainsi que les modalités de leur perception » a-t-il indiqué.

Ainsi, tout porte à croire que son prédécesseur, André Kimbuta n’avait jamais mobilisé plus de 120 millions USD par an, alors qu’en prévision l’édit budgétaire était évalué autour de 300 millions USD.

Par ailleurs, le Gentiny Ngobila a invité la société civile à jouer pleinement son rôle pour que l’édit budgétaire 2020 prenne en compte les besoins de la population de la ville de Kinshasa. Ensuite, il a encouragé les bourgmestres à poursuivre les budgets participatifs afin d'accroître la transparence et la redevabilité au niveau local.

Ces travaux de conférences budgétaires vont durer 10 jours. La fin des travaux va intervenir le 28 octobre 2019. L’édit budgétaire doit être voté par l’assemblée provinciale au plus tard le 15 novembre 2019.

VM Goffman

 

Articles similaires