Nord-Kivu : le député Prince Kihangi dénonce « la corruption » dans le conflit minier entre artisanaux et Alphamin Basie Mining à Walikale

PAR Deskeco - 25 sep 2019, Dans Actualités

Pour le député provincial Prince Kihangi, Team Leader du Groupe Thématique Mines et Ressources Naturelles de  la Société Civile du Nord-Kivu, ces exploitants sont victime de l’injustice. Il dénonce la mainmise de la société  Alphamin Basie Mining sur la justice grâce à ses moyens financiers.

« Ils n’ont pas été assistés. Ils sont en conflits avec un géant, un multinational qui a tout le moyen pour faire ce que bon lui semble. Nous sommes face à un géant et dans un pays corrompu. Nous décrions cette manière de faire parce qu’on ne comprend pas  comment une entreprise peut enfreindre les lois de la République, utiliser la police pour arrêter les citoyens et les détenir arbitrairement sans connaître les motifs à leur charge », a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD.

Face à cette situation, il affirme que la société civile n’abandonnera pas sa lutte pour la libération de ces cadres des coopératives minières. La demande de leur remise en liberté provisoire a été validée  mais il reste à résoudre la question de la caution à payer.

« Nous continuons à intervenir. Nous n’avons pas baissé les bras. Sinon les magistrats et inspecteurs qui demandent à ce qu’on puisse payer la caution puisque nous avons introduit une demande pour leur remise en liberté provisoire. Ils réclament que chacun d’exploitants artisanaux puissent donner 300$. Vous vous imaginez ? Ça va faire au moins 1.800$. Où est-ce qu’on va trouver cet argent ?», a ajouté Prince Kihanga.

Alphamin Basie Mining est une entreprise internationale d’exploration et d’extraction d’étain à Basie dans le territoire de Walikale. Elle produit au moins 9000 tonnes d’éteint par ans.

Auguy Mudiayi

Articles similaires