Matata après rejet de la demande de levée de son immunité : « Je n'ai jamais pris, ni directement, ni indirectement, ne serait-ce que 1$ du projet Bukanga Lonzo »

Matata Ponyo, ancien premier ministre. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 16 juin 2021 10:26, Dans Actualités

Matata Ponyo est sorti soulagé après la plénière de ce mardi au Sénat qui a rejeté la demande de levée de son immunité telle que le souhaitait le procureur près la Cour constitutionnelle qui le soupçonne d'être à la base de la débâcle du projet Bukanga Lonzo. L’élu du Maniema s’est s’est exprimé à la plénière qui l’a sauvé :

« C’est ici l'occasion pour moi d'affirmer une fois de plus que je n'ai jamais pris ni directement, ni indirectement ne serait-ce que 1 dollar de ce projet. Au regard de mon éthique de travail et de mes convictions les plus profondes, je ne pourrai en aucun cas me livrer à des telles pratiques, ce serait décevoir toute une opinion congolaise, africaine, ou du monde qui croit encore que les africains sont capables de gérer la chose publique selon les exigences strictes de la bonne gouvernance sur toutes ses formes », a-t-il déclaré.

Il a rappelé que les réformes initiées en son temps par lui pour relancer la croissance économique produisent jusqu'à ce jour des résultats positifs. À l'en croire, il faut toujours promouvoir un leadership et une gouvernance de qualité car ce binôme constitue le seul chemin obligé pour le développement de la RDC.

« En son temps, ministre des finances, puis Premier Ministre, nous avions mis en œuvre des réformes vigoureuses et risquées pour relancer la croissance économique dans ce pays, nous avons suivi le chemin de leadership et qualité, le sentier de la bonne gouvernance et les résultats macroéconomiques de ces réformes ont été exceptionnels et continuent encore à être une référence aujourd'hui mais ne dit-on pas que les réformes mangent les réformateurs ? Ne dit-on pas que le chemin de leadership de qualité est périlleux ? J'ai toujours pertinemment su que lorsqu'on lève l'option de s'inscrire dans la direction que j'ai décidé de prendre en arrivant au ministère des finances, rencontrer ces types de situations que je rencontre aujourd'hui paraît normal et surtout inévitable. Nonobstant ce risque, nous avons l'obligation inter générationnelle de promouvoir un leadership et une gouvernance de qualité car ce binôme constitue le seul chemin obligé pour espérer un jour avoir une RDC développée », a ajouté le sénateur Matata Ponyo.

Le Sénat a décidé de rejeter la demande de levée de l’immunité du sénateur Matata Ponyo. 46 sénateurs ont voté Oui, 49 sénateurs ont voté Non et un bulletin nul. Ce vote intervient après les travaux de la commission spéciale mise en place chargée d'auditionner chaque sénateur concerné afin de présenter ses moyens de défense.

Clément Muamba et Berith Yakitenge

 
 

Articles similaires