RDC : "Si le premier ministre veut réussir, il doit commencer par réformer la fiscalité", Albert Yuma à Sama Lukonde

La délégation de la FEC chez le premier ministre. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 26 fév 2021 12:58, Dans Actualités

Le président de la Fédération des Entreprises du Congo, Albert Yuma a conduit la délégation de cette organisation patronale, ce vendredi 26 février à l'hôtel du Gouvernement, aux consultations initiées par le Formateur du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Dans son compte-rendu fait à la presse, Albert Yuma explique le plaidoyer de la FEC auprès du premier ministre.

"Nous avons demandé au premier de choisir des hommes et des femmes qui savent leur métier, des professionnels. Il ne faut pas nommer des gens qui vont apprendre leur travail en devenant ministres. Il n'a pas le temps pour ça", a déclaré Albert Yuma.

Pour Albert Yuma, le nouveau premier ministre doit également imposer son aura pour réformer les textes régissant la fiscalité de la RDC.  

"Si le premier ministre veut réussir, il doit commencer par réformer la fiscalité. Il doit réformer les régies financières qui sont aujourd'hui non pas une solution mais peut-être les goulots d'étranglement. Il faut accentuer l'amélioration du climat des affaires. Ça passe par la réforme de la justice et des cadres législatifs. Il y a des textes qui se contredisent et qui empêchent le développement", a-t-il dit. 

Et d'ajouter : 

"En ayant ces deux axes là, il va pouvoir accélérer les 3 secteurs importants. Il y a le secteur minier qui doit contribuer davantage. Le secteur industriel qui doit donner la valeur ajoutée locale donc les emplois. Le secteur agricole et agro-industriel qui sera le plus grand pourvoyeur".

Albert Yuma, a également plaider pour le secteur agro-industriel auprès du premier ministre.

"Pour le secteur agro-industriel les textes ne sont pas suffisamment bons. Il faut rapidement revoir les textes dans ce secteur". 

La question de l'entrepreneuriat local a également été évoquée au cours de la rencontre FEC-Sama Lukonde. 

"Il faut faire comme en Afrique du Sud, pousser les entrepreneurs nationaux parce que ce sont eux qui créent de l'emploi. L'investissement étranger est le bienvenu mais il doit se faire avec des congolais. Il faut alors des textes forts et ambitieux", a suggéré Albert Yuma au nouveau locataire de la primature. 

Les consultations initiées par le Premier ministre Sama Lukonde se poursuivent à l'hôtel du gouvernement. Plusieurs autres délégations sont attendues ce vendredi.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires