RDC : l'APLC compte intégrer des cours de lutte contre la corruption dans l'enseignement primaire, secondaire, professionnel et universitaire à la rentrée 2021

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 03 fév 2021 11:28, Dans Corruption

Le Coordonnateur de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), Ghislain Kikangala, a échangé, ce mardi 2 février, avec M. Jean-Pierre Ilboudo, représentant de l'Organisation des Nations-Unies  pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO). Leurs échanges ont porté principalement sur la volonté de l'APLC d'introduire des cours de lutte contre la corruption dans l'enseignement maternel, primaire, secondaire et professionnel.

« La corruption dans l'enseignement général et professionnel est très présente en République Démocratique du Congo. L'on corrompt pour un bulletin, on abuse de l'autorité contre des faveurs intimes. D'où la nécessité pour l'APLC d'agir en profondeur et d'apporter des réponses concrètes par une stratégie de prévention afin d'enrayer ce fléau », indique le communiqué de l'APLC.

Cette agence de lutte contre la corruption veut prévenir la corruption par l'enseignement.

« L'APLC, en tant qu'autorité nationale de référence en matière de lutte contre la corruption, veut établir un cadre pédagogique durable en prévenant la corruption par l'enseignement. Les élèves du secteur pré-primaire, primaire et secondaire auront l'opportunité d'apprendre à détecter et comprendre ce qu'est la corruption, comment la combattre, d'en assimiler les notions fondamentales et de s'approprier les outils de protection et de dénonciation », précise ledit communiqué.

Ils ont également échangé sur l'élaboration d'un cahier des charges, d'un plan d'action, de l'agenda, de la formation des formateurs à la lutte contre la corruption.

L'APLC compte intégrer les cours relatifs à la lutte contre la corruption à la rentrée 2021.

« Afin de mener à bien cette action, l'APLC, à l'initiative de ce projet d'utilité publique, a choisi de s'entourer des partenaires institutionnels. L'UNESCO dans ses missions est le partenaire tout indiqué pour soutenir l'agence dans l'implémentation des cours de lutte contre la corruption à l'école. L'objectif est d'intégrer la lutte contre la corruption à la rentrée 2021 », ajoute le communiqué de l'APLC.

Rappelons que la RDC a été placée à la 170ème place sur 180 dans le classement de Transparency International 2020, publié le jeudi 28 janvier 2021, sur l'indice de perception de la corruption. La RDC a régressé de deux rangs par rapport au classement de 2019 où elle était classée à la 168ème place.  

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires