RDC : l'ONGd "ILDI" propose la fiscalité comme mesure efficace pour le contrôle de la vente du tabac

Cigarette électronique
PAR Deskeco - 04 juil 2020, Dans Actualités

Le rapport d'enquête de l'ONGD Initiative locale pour le développement intégré(ILDI) sur une étude menée sur les aspects fiscaux dans la lutte anti-tabac en République démocratique du Congo, parvenu à DESKECO, révèle que le levier fiscal constitue une des mesures efficaces pour contrôler la vente du tabac en RDC.

ILDI indique dans son rapport qu'une augmentation régulière des taxes engendre la hausse des prix des produits du tabac et contribue à la diminution de la demande auprès des consommateurs. En RDC, poursuit le rapport, la consommation moyenne du tabac est estimée à 33%, avec la vente à la tige d’une cigarette au prix de 0,03 USD pour la marque économique,  soit 0,6 USD par paquet. Par contre, pour le haut de gamme, la tige se vend à 0,12 USD soit 2, 42 USD par paquet.

En outre, ce rapport fait savoir que la RDC enregistre des pertes fiscales importantes du fait que plusieurs marques de cigarettes ne disposant pas de vignettes fiscales officielles, sont disponibles sur le marché congolais et sont écoulées en toute tranquillité, sans être inquiété.

Ce même rapport fustige également le fait que le prix d’une tige de cigarette reste le même à travers les différentes provinces de la RDC, alors qu’il existe toujours un différentiel de prix pour d’autres biens de consommation entre ceux pratiqués dans la capitale Kinshasa, et ceux pratiqués dans les  provinces. Ainsi, dans son rapport, l’Ongd ILDI lance un appel aux différents services d’assiette, notamment la Direction générale des douanes et accises (DGDA), la  Direction générale des impôts (DGI) et le ministère du Commerce extérieur, à une collaboration étroite pour combattre cette disparité dans la vente du tabac et à chercher des solutions à ce problème de santé publique, qu’est le tabagisme.

ILDI annonce incessamment  l’organisation d’un Forum consultatif sur la fiscalité du tabac en RDC. Le but est de sensibiliser des acteurs étatiques et non étatiques dans la lutte sur les dangers du tabac en cette période de la covid-19 et de s’informer sur les rouages de la fiscalité du tabac en RDC, pour ainsi entrevoir la possibilité de poursuivre efficacement le plaidoyer auprès des autorités sur des mesures d’application pouvant accompagner la loi sur la santé publique, et aussi la ratification du protocole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l’élimination du commerce illicite des produits du tabac en souffrance au parlement. 

Jordan Mayenikini

 
 

Articles similaires