Les déchets électroniques ont augmenté de 21% en 5 ans (Rapport ONU)

Déchets électroniques
PAR Deskeco - 04 juil 2020, Dans Actualités

Un rapport des Nations Unies parvenu à DESKECO indique que 53,6 millions de tonnes métriques de déchets électroniques ont été produites l’année dernière. Un chiffre record et en hausse de 21% en seulement cinq ans, note le document.

A en croire ce rapport, les déchets électroniques mondiaux, qui sont des produits jetés disposant d’une batterie ou d’une prise, atteindront 74 millions de tonnes métriques d’ici à 2030, soit presque le double des déchets électroniques en seulement 16 ans.

Cette tendance inquiétante fait des déchets électroniques le flux de déchets ménagers qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Cela s’explique principalement par des taux de consommation plus élevés d’équipements électriques et électroniques, des cycles de vie courts de ces produits et peu d’options de réparation.

Seulement 17,4% des déchets électroniques en 2019 ont été collectés et recyclés. Cela signifie que l’or, l’argent, le cuivre, le platine et d’autres matières récupérables de grande valeur évaluées de manière prudente à 57 milliards de dollars, une somme supérieure au produit intérieur brut (PIB) de la plupart des pays, ont été pour la plupart déversés ou brûlés plutôt que collectés pour traitement et réutilisation.

Selon le rapport de l’ONU, l’Asie a généré le plus grand volume de déchets électroniques en 2019, avec environ 24,9 millions de tonnes, suivie par les Amériques (13,1 millions de tonnes) et l’Europe (12 millions de tonnes), tandis que l’Afrique et l’Océanie ont engendré respectivement 2,9 millions de tonnes et 0,7 millions de tonnes.

Les déchets électroniques sont un danger pour la santé et l’environnement, souligne également le rapport auquel ont également contribué le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ils contiennent des composants toxiques ou des substances dangereuses telles que le mercure, qui endommagent le cerveau humain et/ou le système de coordination.

En termes par habitant, les déchets électroniques rejetés l’année dernière représentaient en moyenne 7,3 kg pour chaque homme, femme et enfant sur Terre. 

En 2019, environ 98 millions de tonnes d’équivalents CO2 ont été rejetés dans l’atmosphère par les réfrigérateurs et les climatiseurs mis au rebut, ce qui représente environ 0,3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Une bonne gestion des déchets électroniques peut aider à atténuer le réchauffement climatique. 

DESKECO

 
 

Articles similaires